Le christianisme oriental (XVIIe-XVIIIe siècles) : essor de l'orientalisme catholique en Europe et construction des identités confessionnelles au Proche-Orient

par Aurélien Girard

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Bernard Heyberger.


  • Résumé

    Cette recherche consiste en une histoire croisée de l’orientalisme arabe dans l’Europe catholique et de la cristallisation des identités confessionnelles chrétiennes au Proche-Orient, développée en trois points. La première partie montre pourquoi l’Europe s’est intéressée aux chrétiens du Proche-Orient. Les savants catholiques élaborèrent un savoir sur ces chrétientés dans un double contexte de controverses confessionnelles et d’essor des missions destinées à ramener les Orientaux dans le giron de l’Eglise romaine. La description donnée de la langue arabe fut marquée par l’intérêt pour les Ecritures en langues orientales et par la nécessité d’enseigner la langue aux missionnaires. La deuxième partie se concentre sur Rome comme point de rencontre entre la science orientaliste d’une part, et le gouvernement des missions et des Eglises orientales d’autre part. La troisième partie se livre à une étude de la culture cléricale arabe pour mettre en évidence le passage d’une indétermination confessionnelle à la définition, surtout par l’histoire, de l’identité maronite et, après le schisme de 1724, d’une identité grecque-catholique. Dans cet examen des chassés-croisés savants entre Occident et Orient, une attention toute particulière est prêtée aux médiateurs missionnaires et chrétiens orientaux, surtout maronites.

  • Titre traduit

    Eastern Christianity (XVIIth and XVIIIth centuries) : Development of Catholic Orientalism in Europe and construction of religious identities in the Middle East


  • Résumé

    This research is a cross history of the arabic orientalism in catholic Europe and the crystallization of christian religious identities in the Middle East, developed in three points. The first part shows why Europe has focused on the Christians of the Middle East. The catholic scholars elaborated a knowledge about the Christian in a double context of religious controversies and development of the missions to bring the Orientals in the bosom of the Roman Church. The description of the Arabic language was marked by interest in the Scriptures in oriental languages and the need to teach the language to missionaries. The second part focuses on Rome as a meeting point between orientalist science on one hand, and government of the missions and of the Eastern Churches on the other hand. The third party studies arabic clerical culture to highlight the transition from a religious indeterminacy to the definition, especially by history, of the maronite identity and, after the schism of 1724, the greek catholic identity. In this review of scholarly goings between West and East, special attention is paid to mediators, missionaries and Eastern Christians, especially maronites.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (858 f.)
  • Annexes : Bibliogr. vol. 2 f. 817-848

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 11.20 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.