Praj̃nāraśmi ('Phreng po gter Shes rab 'od zer, Tibet, 1518-1584) : vie, oeuvre, et contributions à la tradition ancienne ("Rnying ma") et au mouvement non-partisan ("Ris med")

par Marc-Henri Deroche

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Matthew Tom Kapstein.


  • Résumé

    Prajñāraśmi fut l’auteur de la classification des « Huit grands chars des lignées de la pratique» (Sgrub brgyud shing rta chen po brgyad) rendue célèbre par le mouvement non-partisan (ris med). Il eut un parcours éclectique exceptionnel au sein des différents ordres bouddhiques tibétains, à l’heure même où le Tibet connaissait guerres civiles et conflits sectaires. Également révélateur (gter ston), il fonda le monastère rnying ma de Dpal ri theg chen gling dans la vallée de ’Phyong rgyas et fit une révision et édition majeure du « Padma thang yig ». Monastère aujourd’hui oublié, Dpal ri forma le précédent de la grande renaissance rnying ma sous le règne du Ve Dalai Lama. Rdo rje brag, Smin grol gling et Dpal ri constituaient la triade des grands monastères rnying ma du Tibet central (Rdor smin dpal gsum). ’Jigs med gling pa né et formé à Dpal ri, y reçut la première révélation du « Klong chen snying thig ». L’œuvre et l’héritage de Prajñāraśmi révèlent une continuité étroite entre la vitalité de l’école rnying ma et l’éclectisme bouddhique au Tibet du XVIe au XIXe siècle.

  • Titre traduit

    Prajñāraśmi (’Phreng po gter ston Shes rab ’od zer, Tibet, 1518-1584) : Life, Works, and Contributions to the Rnying ma School and the Ris med Movement


  • Résumé

    Prajñāraśmi was the author of the classification of the “Eight great chariots of the practice lineages” (Sgrub brgyud shing rta chen po brgyad) widely known through the nonsectarian (ris med) movement. He had an exceptionally eclectic itinerary within the different Buddhist orders when Tibet suffered from civil wars and sectarian conflicts. As a revealer (gter ston), he founded the Rnying ma monastery of Dpal ri theg chen gling in the ’Phyong rgyas valley and made a major revision and edition of the “Padma thang yig”. The now forgotten Dpal ri monastery formed a precedent for the great Rnying ma renaissance that occurred during the reign of the Vth Dalai Lama. Rdo rje brag, Sming grol gling and Dpal ri formed the triad of central Tibet’s greatest Rnying ma monasteries (Rdor smin dpal gsum). Furthermore, ’Jigs med gling pa, born and trained in Dpal ri, received the first revelation of the “Klong chen snying thig” also in Dpal ri. The works and legacy of Prajñāraśmi reveal the close continuity between the vitality of the Rnying ma tradition and Buddhist eclecticism in Tibet from the 16th to the 19th century.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XVII-672 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 543-578

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 11.17
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.