Le développement du protestantisme évangélique et pentecôtiste au Bénin de 1990 à nos jours

par Laurent Omonto Ayo Gérémy Ogouby

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Jean-Paul Willaime.


  • Résumé

    Les Eglises qui le forment le protestantisme évangélique et pentecôtiste au Bénin commencèrent à s’implanter dès 1944. Mais c’est à partir de 1990 que ce protestantisme va connaître un développement considérable grâce au changement politique intervenu dans le pays la même année : passage du régime marxiste-léniniste antireligieux au régime démocratique prônant la liberté de culte. Ce développement est à la fois quantitatif et qualitatif. Du point de vue quantitatif, il s’observe à trois niveaux : d’abord au niveau des dénominations dont on enregistre 402 fondations entre 1990 et 2008 (soit 22 fondations par an) contre 36 fondations entre 1944 et 1989 ; puis au niveau des lieux de culte qui prolifèrent atteignant plus de 3000 en 2002 et enfin au niveau de l’effectif qui ne cesse de croître. En 2001, les évangéliques et les pentecôtistes estimaient leur nombre à 35 % de la population. Du point de vue qualitatif, dès 1990, les Eglises évangéliques et pentecôtistes ont commencé à s’organiser et à s’institutionnaliser. En effet, contraintes auparavant par le régime marxiste-léniniste à rester au sein du Conseil Interconfessionnel Protestant du Bénin (regroupant toutes les Eglises à l’exception de l’Eglise catholique romaine) présidé par le président de l’Eglise Protestante Méthodiste au Bénin, elles vont maintenant se déterminer comme groupe distinct des autres au sein du paysage chrétien en formant des associations ou fédérations évangéliques telles que : la Fédération des Eglises et Missions Evangéliques du Bénin (FEMEB), le Conseil des Eglises Protestantes et Evangéliques du Bénin (CEPEB), l’Association des Eglises Evangéliques du Bénin (AEEB), l’Association des Missions, Ministères et Eglises du Bénin (AMMEB) et l’Union des Eglises et Missions Evangéliques du Bénin le tout coiffé par le Collectif des Associations Evangéliques du Bénin. Dans le but de pouvoir donner une formation adéquate à leurs pasteurs dont la plupart étaient jusque là sans aucune formation pastorale, les Eglises évangéliques et pentecôtistes ont ouvert quelques institutions de formation qui accueillent des candidats en provenance de toutes les Eglises. Toujours dans le cadre de cette institutionnalisation, fut créée à Cotonou en 1998, une radio dénommée Radio ″Maranatha″ qui ouvrira une seconde station dans la ville de Parakou au nord en août 2003, environ cinq ans après. Les deux stations de la Radio Maranatha (Cotonou et Parakou) constituent un précieux instrument d’évangélisation pour les Eglises évangéliques et pentecôtistes au Bénin.

  • Titre traduit

    ˜The œdevelopment of evangelical and pentecostal protestantism in Benin from 1990 to our days


  • Résumé

    Churches that make up the Evangelical and Pentecostal Protestantism in Benin began to lay their roots in 1944. Starting in the 1990’s, however, Protestantism underwent considerable development thanks to political change in the country in that same year: an evolution from the Marxist-Leninist anti-religious regime to a democratic regime advocating freedom of worship. This development is both quantitative and qualitative. From the quantitative point of view, it occurs at three levels: first at the denominational level, of which 402 new denominations were recorded between 1990 and 2008 (22 per year) compared to 36 between 1944 and 1989 ; then in places of worship, which proliferated, reaching over 3000 in 2002; finally at the membership growth level, as in 2001, Evangelicals and Pentecostals valued their numbers to 35% of the total population. From a qualitative standpoint, by 1990, the Evangelical and Pentecostal churches began to organize themselves became institutionalized. Indeed, constrained in the past by the Marxist-Leninist regime to stay within the Protestant Interfaith Council of Benin (regrouping all the churches but the Roman Catholic Church) chaired by the Methodist Protestant Church President in Benin, they were from this point on specified as a group distinct from others within the Christian landscape, and thus formed evangelical associations or federations such as the Federation of Protestant Churches and Missions of Benin (FEMEB), the Council of Protestant Churches and Evangelicals in Benin (CEPEB), The Association of Evangelical Churches of Benin (AEEB), the Association of Missions, Ministries and Churches of Benin (AMMEB) and the Union of Evangelical Churches and Missions of Benin, all of the former mentioned under the auspices of the Collective of Associations of Evangelical Benin. In order to give adequate training to their ministers, most of whom were previously without pastoral training, Evangelical and Pentecostal churches have opened a few educational institutions that welcome applicants from all churches. Still within the context of this institutionalization, about five years later a radio station named Radio “Maranatha” was established in Cotonou in 1998, and a second station was opened in the town of Parakou (North) in August 2003. Both Radio Maranatha stations (Cotonou and Parakou) are a valuable evangelistic tool for Evangelical and Pentecostal churches in Benin.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (403 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 344-355

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 11.16

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.