Le Maître de Chan Xuyun (env. 1864-1959) : son oeuvre et son rôle dans la bouddhisme chinois du XXe siècle

par Daniela Campo

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Jean-Noël Robert.

Soutenue en 2011

à Paris, EPHE , en partenariat avec École pratique des hautes études (Paris). Section des sciences religieuses (autre partenaire) .


  • Résumé

    La présente étude est une enquête biographique sur un maître du bouddhisme chinois de l’époque moderne, Xuyun (env. 1864-1959) ; la problématique de cette enquête se fonde entièrement sur la tension entre historiographie et hagiographie. Xuyun est connu pour son oeuvre de reconstruction de six grands monastères publics de l’école Chan ; surtout, il était, et est encore, l’un des maîtres bouddhistes les plus vénérés du XXe siècle, en Chine et en Occident. Ce personnage religieux a acquis le statut d’un saint dès son vivant, et notamment après la parution de son autobiographie chronologique de 1953. Les éléments hagiographiques présents dans cet ouvrage nous ont mené à penser qu’était mis en oeuvre un processus d’idéalisation de ce personnage dans la plus pure tradition bouddhique ; en même temps, la proximité historique de ce religieux ayant vécu à l’époque moderne nous a fait envisager la possibilité d’acquérir davantage d’informations afin d’établir un portrait plus complet et plus complexe de ce personnage. Nous nous sommes donc attaché, à l’aide des sources contemporaines, à démêler cette double dimension faite d’éléments hagiographiques et d’informations historiques. Notre enquête biographique nous a finalement montré que l’histoire et l’hagiographie sont indissolublement liées non seulement dans le portrait officiel que la tradition bouddhique nous offre de Xuyun, mais aussi dans sa vie même. Ce maître a incarné son rôle de Patriarche de la tradition bouddhique avec autant de conviction, qu’il s’y est finalement assimilé, renvoyant l’image d’un saint de l’époque moderne.

  • Titre traduit

    Chan Master Xuyun (ca. 1864-1959) : his role and contributions to Chinese Buddhism of the Twentieth Century


  • Résumé

    The current study is a biographical quest on Xuyun (ca. 1864-1959), a Chinese Buddhist master of modern times; tension between historiography and hagiography is the founding theme of this quest. Xuyun is known for his institutional reform and physical restoration of six famous public monasteries of Chan’s school. Most importantly, he was, and still is, one of the most revered Buddhist masters of the Twentieth century across China and the Western countries: he acquired the reputation of a saint during his lifetime, and particularly after the 1953 publication of his chronological autobiography. Hagiographical elements detected in this autobiography suggest that an idealization process in the most typical Buddhist tradition has been put in place. At the same time, historical proximity of this religious figure – who lived in modern times – hinted at the possibility for us to acquire further data in order to establish a more complete portrait of Xuyun. Consequently, by exploiting contemporary information and sources, we committed to make a clear distinction between the often overlapping historical information and hagiographical elements. Our biographical quest is finally showing that history and hagiography are indissolubly linked not only in Xuyun’s official representation offered by the Buddhist tradition, but in his very life: this master has been so involved in his role as a Patriarch of Buddhist tradition that he finally merged with it, reflecting the image of a saint of modern times.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (512 f.)
  • Annexes : Bibliogr. vol. 2 f. 436-467. Index.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 11.14 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.