La venue en puissance de l'Esprit, Ac 1. 8 et les débats pneumatologiques actuels

par Jean-Claude Boutinon

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Simon Claude Mimouni.

Soutenue en 2011

à Paris, EPHE , en partenariat avec École pratique des hautes études. Section des sciences religieuses (Paris) (autre partenaire) .


  • Résumé

    En Ac 1. 1-11, Jésus annonce la “venue en puissance” de l’Esprit sur les disciples appelés à être ses témoins. L’Ancien Testament parlait déjà d’interventions violentes de l’Esprit ; le judaïsme contemporain des origines chrétiennes s’intéresse à l’e(E)sprit de prophétie et de puissance. Dans le monde gréco-romain, la notion de puissance est associée à l’extase et à la magie. Les “Pentecôtes” d’Ac 2, 8, 10-11 et 19 sont de type charismatique. Les chrétiens vivent des conversionsinitiations comportant une action visible et sensible de l’Esprit. Les Actes annoncent un prophétisme généralise��������. Pour Paul aussi, les chrétiens connaissent une expérience de venue en puissance de l’Esprit ; cette dernière ne doit pas être confondue avec le “fruit de l’Esprit” qui n’en est que la conséquence. Le parler en langues correspond à la visibilité et la “violence” du don de l’Esprit en raison de son caractère insolite et démonstratif ; on peut parler de “signe initial”. Les différences entre Paul et Luc sont des différences de références et de perspectives. Au deuxième siècle, les charismes demeurent un phénomène omniprésent dans la grande Église. L’historien et le théologien doivent prendre plus au sérieux la profondeur de la spiritualité des croyants des communautés chrétiennes des commencements. Plusieurs notions importantes du pentecôtisme se trouvent confortées.

  • Titre traduit

    The "Coming in Power" of the Spirit, Ac 1. 8 and current Pneumatological Debates


  • Résumé

    In Ac1. 1-11, Jesus announces the “coming in power” of the Holy Spirit on the disciples who are called to be his witnesses. The Old Testament already talked about violent interventionsof the Spirit; the Judaism coeval with the Christian roots speaks of prophetic and power Spirit. In the Greco-roman culture, the idea of power is associated to ecstasy and magic. The “Pentecosts” in Ac 2, 8, 10-11 and 19 are charismatic. The Christians live conversions-initiations with a visible and sensitive action of the Spirit. The book of Acts announces a global prophetism. According to Paul, as well, first Christians used to experiment the “coming in power” of the Spirit, which should not be mistaken for the consecutive fruit of the Spirit. Speaking in tongues, being unusual and demonstrative, expresses the visible and “violent” nature of the gift of the Holy Spirit of which it can be described as an “initial sign”. The differences between Paul and Luc are differences of references and perspectives. During the second century, charismata are still an omnipresent phenomenon in the Great Church. The historian and the theologian must take more seriously the depth of the first believers’ spirituality. Many majors Pentecostal ideas are strengthened.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (959 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 919-959

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 11.8

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.