Modernità e trascendenza : Un'investigazione nel pensiero di Charles Taylor

par Ester Barbieri

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Philippe Portier et de Carmelo Vigna.

  • Titre traduit

    Modernité et transcendance : une investigation dans la pensée de Charles Taylor


  • Résumé

    L’objet de l’étude porte sur la pensée de Charles Taylor et, plus précisément, sur la comparaison que cet auteur trace entre la modernité (occidentale) et la religion (chrétienne). Le philosophe rapporte les conditions actuelles de la moralité et de la vie spirituelle sous les traits de ce monde qu’il dénomme «âge séculier». Sa préoccupation est celle d’expliquer les raisons d’un déclin répandu de la croyance religieuse au cours de la modernité : une contestation inédite de la foi qu’il impute à une radicale évolution de la sensibilité humaine. Taylor accueillit la catégorie de sécularisation, tout en offrant une resémantisation substantielle. Loin de coïncider avec une poussée linéaire et irrésistible de dissolution de la spiritualité, ce phénomène serait, plus profondément, la racine du profil kaléidoscopique et fragmenté de notre univers moral. La première partie de la recherche reconstruit les développements de l’ «humanisme exclusif» : d’une vocation spécifiquement moderne à une réalisation humaine complètement ancrée à l’immanence. La seconde partie essaie de situer la position taylorienne dans le débat sur la modernité. La lecture diagnostique des ambigüités de cette formation identitaire (le fait de combiner des promesses grandioses à des menaces aussi importantes et inédites) s’associe chez le Canadien à l’effort de récupérer le sens original de ses références axiologiques. Dans une troisième partie, l’étude discute l’invocation de la part du québécois d’un appui religieux aux engagements modernes. L’investigation se conclue par la suggestion taylorienne d’une intégration persistante entre le christianisme et la culture occidentale moderne.

  • Titre traduit

    Modernity and Transcendence : an inquiry in Charles Taylor’s thought


  • Résumé

    The research concerns the thought of Charles Taylor and, more exactly, the comparison the author draws between Western modernity and religion. The philosopher reports the current conditions of morality and spiritual life under the features of the world he calls "secular age". His concern is to explain the reasons of a wide-spread decline of the religious faith during modernity: a new contesting of the faith that he imputes to a radical evolution of the human sensibility. Taylor accepts the category of secularization, while offering a revision of its meaning. Far from coinciding with a linear push of dissolution of the spirituality, this phenomenon would be, more profoundly, the root of the pluralism and fragmentation of our moral universe. The first part reconstructs the development of "exclusive humanism": a specifically modern vocation in a human realization completely anchored in the immanence. The second part tries to place the author’s position in the debate on the modernity and his diagnostic reading of the ambiguities of this cultural formation. In the third part, the study discusses the invocation on behalf of the author of a religious support to the modern commitments. The investigation ends with the suggestion of a persistent integration between Christianity and the modern western culture.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (348 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 322-347

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 11.7

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.