Jacques-François Blondel (1708/9-1774) : architecte des Lumières

par Aurélien Davrius

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Sabine Frommel et de Antoine Picon.


  • Résumé

    Jacques-François Blondel porte un nom illustre en architecture, mais il a su se faire un prénom. Ce professeur-théoricien du XVIIIe est en effet célèbre pour ses écrits et son enseignement, qui servirent encore dans la formation des élèves architectes à l'Ecole des Beaux-Arts tout au long du XIXe siècle, et même jusqu'au début du XXe siècle. Presque l'exact contemporain de Louis XV, sa carrière commença par des réserves envers le rocaille, style flamboyant depuis la Régence, et elle s'acheva par des mises en garde contre les formes trop rigoristes qui séduisaient ses propres élèves, avant-goût du style néoclassique. Ses bâtiments d'architecte en exercice furent rares et ne connurent pas la même renommée. Son chef-d'oeuvre est la place d'Armes de Metz où ses plans restèrent en partie irréalisée, et une autre partie réalisée a été détruite, aujourd'hui, portant néanmoins un témoignage puissant en faveur de son génie professionnel. Emule de François Mansart, il s'inspira des réalisations du neveu de celui-ci, Hardouin, pour aménager cet espace urbain dégagé par la volonté d'un gouverneur. Ce travail de thèse retrace la vie privée et professionnelle d'un professeur de talent qui forma toute une génération d'archictectes européens, le tout replacé dans le contexte des idées et de la pensée du temps

  • Titre traduit

    Jacques-François Blondel (1708/9-1774):architect of the "Lumières"


  • Résumé

    Jacques-François Blondel is an illustrious name in architecture but he made himself a given name. This professor-theorist of the eighteenth century theorist is indeed famous for his writings and teaching, which served still in the training of architecture students at the School of Fine Arts throughout the nineteenth century and even until the early twentieth century. Almost exact contemporary of Louis XIV, his career began with reservations to the "rocaille",flamboyant style from Regency, and ended with warnings against too "rigoristes" forms that seduced his own students, taste of neoclassic style. Its buildings as practicing architect were rare and less known. His masterpiece is "la place d'Armes" of Metz, where his plans remained partly unfulfilled, and another part performed was destroyed. Admirator of François Mansart, he was inspired by the buildings of his nephew Hardouin, to develop this urban space generated by the will of a governor. This thesis traces the life and work of a talented teacher who training a generation of architects in Europe

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 7 vol. (1286, [150] p. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 10-62. Notes bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 435 (1-7)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.