Iconographie du pèlerin et du pèlerinage, XIe-XVIe siècle

par Janine Michel

Thèse de doctorat en Symbolique médiévale et moderne

Sous la direction de Michel Pastoureau.

Le jury était composé de Jean-Loup Lemaitre.


  • Résumé

    L’étude présente toutes les images, quel qu’en soit le support, qui ont un rapport avec les pèlerins et les pèlerinages médiévaux du monde occidental, depuis le XIe siècle en élargissant jusqu’au XVIe siècle. Ces nombreuses images sont en majorité d’origine religieuse : l’Eglise médiévale a cherché grâce à elles à éduquer l’ensemble des chrétiens, mais aussi à s’enrichir : les chrétiens riches partaient pour des pèlerinages lointains, les chrétiens plus modestes participaient aux pèlerinages de proximité, mais tous faisaient leur offrande au lieu saint. L’étude s’appuie sur les travaux des chercheurs précédents et sur les textes médiévaux. Divisée en cinq parties, elle considère en premier lieu le pèlerin, les raisons de son départ, son cheminement, son arrivée au lieu saint. Elle traite en deuxième partie des modèles du pèlerin : les saints pèlerins et protecteurs des pèlerins, puis des nombreux miracles que les saints accordent aux bons pèlerins, guérissant les malades ou aplanissant les difficultés du voyage. La troisième partie aborde les pèlerins identifiés, en particulier les rois et princes, puis les pèlerins imaginaires rencontrés dans les textes littéraires religieux et profanes, parfois décrits de manière satirique. La quatrième partie de l’étude est consacrée au miracle de saint Jacques, connu sous l’appellation « Le pendu dépendu », dont les multiples représentations encore présentes en Europe sont la preuve de son importance. Une cinquième et dernière partie cherche à connaître le rôle que ces images de pèlerins ont pu jouer dans la recherche historique actuelle

  • Titre traduit

    Iconography of the pilgrim and the pilgrimage, 11th-16th century


  • Résumé

    In this study are presented all the pictures, whatever their kind is, which are related to the medieval pilgrims and pilgrimages of the Western Europe, since the 11th and extended up to the 16th century. Those multiple pictures are, for a major part, of religious origin: The medieval Catholic Church used them for the education of all Christians, but also to get money. The rich Christians accomplished remote pilgrimages, the less wealthy ones took part in vicinity pilgrimages; but they all left offerings at the holy place. The study is supported by the works of the previous researchers and by medieval texts. It is first considered the pilgrim himself, the motives of his departure, his walking journey, his arrival at the holy place, then his models: the holy pilgrims and the holy protectors of the pilgrims. The study then approaches the multiple miracles which the Saints give to the good pilgrims, either by curing the ill persons, or by removing the difficulties of their journey. It is also dealt with the identified pilgrims, such as kings and princes, then with the imaginary pilgrims met in religious and profane texts, sometimes satirically described. The fourth part of the study is devoted to the Saint James miracle called “The miracle of the hanged unhanged pilgrim”, of which the multiple representations still visible in Europe give evidence of its importance. In the fifth and last part, it is sought to know which part those pictures could have plaid in the historical research upon medieval pilgrimages

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (433 p.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 369-393. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 379
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : CD 31
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.