Négociation par correspondance : madame de Maintenon et la princesse des Ursins pendant la guerre de Succession d'Espagne (1701-1714)

par Corina Bastian

Thèse de doctorat en Histoire moderne

Sous la direction de Jean-Claude Waquet et de Christian Windler.

Le jury était composé de André Holenstein.


  • Résumé

    This thesis analyses the correspondence of two French noble women during the War of the Spanish Succession (1701-1714). Marie-Anne de La Trémoille (*1642, †1722), the Princesse des Ursins, played a crucial role in the relationship between the two Bourbon courts of Versailles and Madrid. For eleven years, from 1705 to 1715, Madame des Ursins corresponded weekly with Madame de Maintenon (*1635, †1719), Louis’s XIV morganatic wife, who, like herself, had also established a de facto monopoly on royal patronage. Diplomatic relationships between early modern European courts were characterized by the coexistence of parallel channels which were ensured both by the correspondences of diplomatic office holders and “informal” actors, both male and female. Through their correspondence, Maintenon and Ursins upheld such a connection between the French and the Spanish court. Thanks to their exclusive access to the centres of power, the two women where fully informed about foreign policy issues. Thus, they were able to interfere in political proceedings by acting in networks and counseling the ruler or the office holders. Enlarging not only their own scope of action, but also that of the sovereign, their correspondence constitutes an instrument of power and became itself a scene of negotiation. Overall, the modes of expression and action in these letters constitute both the conditions of an increasingly institutionalised state and of the courtly diplomatic customs of a former era. By simultaneously displaying different norms, the correspondence of the two ladies is a most appropriate mirror for the condition of diplomatic relations at the time

  • Titre traduit

    Paper negotiations: madame de maintenon and the princesse des ursins during the war of the spanish succession (1701-1714)


  • Résumé

    Objet du présent travail est d’étudier le rôle des femmes dans les relations extérieures des cours sous l’Ancien Régime. L’ampleur et les formes de leur influence sont sondées ici à travers l’exemple de deux femmes nobles qui jouèrent un rôle-clé aux cours de Versailles et de Madrid au début du XVIIIe siècle. A la demande de Louis XIV, Anne-Marie de la Trémoille (*1642, †1722), connue sous le nom de princesse des Ursins, se rendit à Madrid pour y occuper la place de camarera mayor de la reine. Pendant dix ans, de 1705 à 1715, la princesse entretint une correspondance hebdomadaire avec l’épouse morganatique de Louis XIV, madame de Maintenon (*1635, †1719), qui, elle aussi, avait accaparé une large part du patronage royal. Intermédiaires principales des souverains, madame de Maintenon et la princesse des Ursins contrôlaient l’accès principal aux souverains et étaient donc des relais dans les relations franco-espagnoles. L’analyse des réseaux de correspondances de madame de Maintenon et de la princesse des Ursins suggère qu’elles étaient intégrées dans un système de canaux parallèles qui se recoupaient, se complétaient et se concurrençaient en partie. L’ analyse détaillée de la correspondance des deux femmes fait voir que celle-ci peut être considérée comme un instrument de négociation. En tant que partie intégrante des relations franco-espagnoles, elle constitue un exemple d’une diplomatie aux règles de la cour qui exista au début du XVIIIe siècle parallèlement aux canaux officiels, une diplomatie souple, intégrée à la vie de la société de cour, et que l’on vit agir, non pas en concurrence, mais en synergie avec les éléments bureaucratiques

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (474 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 421-474. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 420 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 13054
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mc 4 Ms 420 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.