Généalogie et idéologie chez Nietzsche et Foucault : La fabrication du consentement dans les sociétés libérales

par Florian Laurençon

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Michel Senellart.

Soutenue le 18-11-2011

à Lyon, École normale supérieure , dans le cadre de École doctorale de philosophie (Lyon) .

Le président du jury était Jacques Michel.

Le jury était composé de Michel Senellart, Jacques Michel, Christophe Bouriau.

Les rapporteurs étaient Christophe Bouriau.


  • Résumé

    Cette recherche s’inscrit dans trois perspectives. Celle d’abord de l’histoire des idées : quels sont les liens précis entre la pensée de Nietzsche et l’œuvre de Foucault ? Ce dernier ne cesse de revendiquer son nietzschéisme, mais, par –delà des références allusives, il n’a consacré à Nietzsche qu’un article, des cours – dont certains seulement ont été publiés, et une conférence. Réciproquement, dans quelle mesure la pensée de Nietzsche trouve-t-elle un éclairage dans les analyses foucaldiennes ? Celle ensuite plus proprement philosophique : quels sont les liens entre volonté de savoir et volonté de puissance ? Ces deux concepts sont au cœur de l’entreprise généalogique, et c’est leur articulation qu’elle vise à mettre en lumière. La généalogie permettrait ainsi de produire une analyse conjointe de la subjectivité et de l’espace social. Celle enfin de la politique : en quoi la généalogie permet-elle de comprendre le jeu du pouvoir et du savoir dans notre civilisation ? L’hypothèse de départ est que la généalogie permet de mettre au jour des mécanismes qui demeurent inintelligibles à partir des savoirs positifs traditionnels. La psychè contemporaine ne serait compréhensible qu’à partir des concepts élaborés par la généalogie. Cette dernière permettrait de dévoiler le biais idéologique des savoirs qui sont à l’origine de nos actions. Corrélativement, elle permettrait de montrer que le fonctionnement de l’idéologie n’est pas celui qui jusqu’à présent a été théorisé. La méthode utilisée est celle d’une mise en tension de textes choisis dans les œuvres respectives de Friedrich Nietzsche et de Michel Foucault. Il s’agit donc d’une démarche comparative permettant non une superposition ni une juxtaposition, mais un éclairage réciproque des textes entre eux, et, partant, des pensées entre elles.

  • Titre traduit

    Genealogy and ideology in Nietzsche’s and Foucault’s works : study on the production of consent in liberal societies


  • Résumé

    This research follows three perspectives. First, that of the history of ideas: what are the precise links between Nietzsche’s thought and Foucault’s work? The latter keeps asserting his Nietzscheanism but, in spite of allusive references, he has only devoted to Nietzsche one article, courses –among which some have not been published yet, and a conference. Conversely, to which extent is Nietzsche’s thought clarified by Foucault’s analyses? Then, a more strictly philosophical perspective: what are the links between the will to learn and the will to power? These two concepts are at the heart of the genealogical undertaking, which aims at shedding light on the way they link up together. Genealogy would thus allow a joint analysis of subjectivity and social space. Last, the political perspective: does genealogy allow a better understanding of the interplay between knowledge and power in our civilization? The initial assumption is that genealogy can bring to light mechanisms which remain unintelligible on the basis of positive traditional knowledge. The contemporary psychè could only be understood with the help of the concepts elaborated by genealogy. The latter would allow to unveil the ideological distortion of knowledge which is at the bottom of our actions. Correlatively, it would allow to make clear that the mechanisms of ideology do not correspond to what has been theorized so far. The method used consists in confronting texts selected in the respective works of Friedrich Nietzsche and Michel Foucault. So - far from superposition or juxtaposition - this is a comparative approach allowing a reciprocal illumination of texts, and hence thoughts, with one another.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot . Bibliothèque électronique (Lyon).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.