Essays on the interaction between migration and sending communities : evidence from China and Vietnam

par Hui Xu

Thèse de doctorat en Sciences Economiques

Sous la direction de Sylvie Démurger et de Jinhong Ding.

Le président du jury était Tor Eriksson.

Le jury était composé de Sylvie Démurger, Jinhong Ding, Tor Eriksson, Marc Gurgand, Hubert Jayet, Jean-Yves Lesueur.

Les rapporteurs étaient Marc Gurgand, Hubert Jayet.

  • Titre traduit

    Essais sur l’interaction entre migration et communautés d’origine : les cas de la Chine et du Vietnam


  • Résumé

    Cette thèse comporte trois chapitres qui se rattachent aux relations entre les migrants et leur communauté d'origine sur le cas de la Chine et le Vietnam. Le premier chapitre étudie la relation entre les transferts de fonds envoyés par les migrants, et le niveau de confiance et de fiabilité des villageois vietnamiens qui en sont bénéficiaires. Voici les résultats principaux obtenus en combinant les données d’un terrain d’expérimentation de 2010 avec les données de VHLSS 2002 (2002 Vietnam Household Living Standard Survey). En ce qui concerne le niveau de confiance, cette étude montre que les transferts de fonds internationaux sont liés de manière positive au comportement de confiance de ceux qui les reçoivent. En ce qui concerne le niveau de fiabilité, l’étude trouve que les transferts de fonds internationaux ont un lien négatif avec le niveau de fiabilité de celui qui les reçoit tandis que les transferts de fonds internes ont un lien positif avec le niveau de fiabilité de celui qui les reçoit. Cette étude montre en outre que le niveau de fiabilité est plus élevé dans le sud que dans le nord de Vietnam. Le deuxième chapitre s'interroge sur l'impact des enfants lassés dans la communauté d’origine par les migrants sur leur décision de retour en Chine en utilisant une enquête ménage en milieu rural du district de Wuwei (dans la province de l’Anhui) en 2008. Un modèle de durée paramétrique à hasards proportionnels en temps discret et un modèle probit sont employés pour estimer séparément le rôle des enfants laissés au village par âge et par sexe sur la longueur des épisodes migratoires pour les migrants actuels et les migrants du retour, ainsi que pour les intentions de retour de migrants actuels. Cette étude souligne le rôle des enfants lassés derrières comme raison significative pour le retour des parents migrants. Le dernier chapitre étudie l’impact de l’expérience migratoire sur le choix d’être entrepreneur pour un migrant du retour après son retour dans sa communauté d’origine. En utilisant la même base de donnés chinoise, cette étude montre que les migrants du retour ont une tendance plus affirmée à devenir entrepreneurs que les non-migrants, et que l'épargne rapatriée par les migrants, comme la fréquence des changements d'emploi pendant l'épisode migratoire, exercent une influence positive sur la probabilité des migrants de devenir entrepreneurs après leur retour.


  • Résumé

    This dissertation is comprised of three chapters on the interaction between migrants and their source regions applied to China and Vietnam. The first chapter examines whether remittances are related to receivers’ trust and trustworthiness in Vietnam. Using a combination of a field experiment conducted in 2010 and the “2002 Vietnam Household Living Standards Survey”, the chapter finds that while internal remittances have no significant relationship to trusting behavior, international remittances demonstrate a significantly positive connection. On the other hand, international remittances are negatively related to trustworthiness, while internal remittances are positively associated. Besides, this study finds that the level of trustworthiness is higher in the south than in the north. The second chapter explores the role of children by age and by gender as a motive for return migration in China by using a rural household survey conducted in Wuwei County (Anhui province) in 2008. Resorting to a discrete time proportional hazard model and a binary Probit model to estimate respectively the determinants of migration duration for both on-going migrants and return migrants, and the return intentions of on-going migrants, the chapter finds consistent results regarding the role of left-behind children as a significant motive for return. The last chapter examines the impact of the migration experience on individuals’ choice of being self-employed upon their return to their home villages. By using the same data of Wuwei survey, the chapter finds that return migrants are more likely to be self-employed than non-migrants, and that both return savings and the frequency of job changes during migration increase the likelihood for return migrants to become self-employed.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot . Bibliothèque électronique (Lyon).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.