Découverte et caractérisation de la protéine APH-2 codée par le brin antisens du HTLV-2

par Estelle Douceron

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Renaud Mahieux.

Le président du jury était Théophile Ohlmann.

Le jury était composé de Renaud Mahieux, Théophile Ohlmann, Monsef Benkirane, Olivier Hermine, Charles Bangham, Antoine Gessain.

Les rapporteurs étaient Monsef Benkirane, Olivier Hermine.


  • Résumé

    Bien que très proches dans leur organisation génomique, le rétrovirus HTLV-1 est impliqué dans le développement de la leucémie à cellule T de l’adulte (ATL) alors que l’infection par HTLV-2 n’a jamais été associée à des désordres hématologiques malins. La transformation des cellules infectées par HTLV-1 a longtemps été attribuée uniquement à la protéine virale transactivatrice Tax (Tax-1). Cependant, son expression est très faible dans les cellules ATL. La protéine HBZ a été découverte en 2002. Elle est traduite à partir d'un ARNm transcrit à partir du LTR 3' d'HTLV-1 et est exprimée par les cellules infectées issues de tous les patients HTLV-1 quel que soit leur statut clinique. HBZ participe au maintien du phénotype tumoral en stimulant la prolifération des cellules leucémiques et intervient dans l'échappement du virus au système immunitaire. Des analyses in silico nous avaient permis de détecter un cadre ouvert de lecture sur le brin complémentaire de l’ARN génomique d’HTLV-2. Mon travail de thèse a consisté à amplifier et caractériser d’une part le transcrit APH-2 et d’autre part la protéine qui en est issue. Nous avons démontré dans un premier temps que la transcription d’APH-2 était initié dans le LTR 3’ et que le transcrit APH-2 était épissé et poly-adénylé. Nous avons ensuite mis en évidence l’expression d’APH-2 dans les lignées infectées par HTLV-2, ainsi que dans des cultures de lymphocytes issus de deux porteurs sains africains. La mise au point d’une technique quantitative de RT-PCR nous a permis de détecter APH-2 ex vivo chez 94% des individus d’une série de 51 porteurs sains américains. Nous avons aussi montré que l'expression de cet ARNm était proportionnelle à la charge provirale. APH-2 code une protéine de 183 acides aminés dont nous avons mis en évidence l’expression dans la lignée MO. Mes travaux ont aussi permis de démontrer le rôle inhibiteur d’APH-2 sur la transcription virale malgré l’absence d’un domaine bZip classique, ainsi que son interaction avec le facteur de transcription CREB. Par immunofluorescence, nous avons établi la localisation nucléaire d’APH-2. La protéine semble associée aux corps PML grâce à une région de six arginines comprise entre les résidus 78 et 92. Cependant, contrairement à HBZ, nous n’avons pas observé d’interactions entre APH-2 et les facteurs cJun, JunD ou le cofacteur de transcription CBP/p300. De plus nous avons observé qu’APH-2 était incapable d’induire la prolifération des lymphocytes in vitro alors qu’une lymphocytose est souvent observée chez les porteurs d’HTLV-2. Grâce à une approche comparative, mes travaux ont ainsi permis d’apporter des éléments nouveaux dans la compréhension de la différence de pathogénicité qu’il existe entre HTLV-1 et HTLV-2.

  • Titre traduit

    Discovery and characterization of the APH-2 protein, encoded by the antisense strand of HTLV-2


  • Résumé

    Although they are very similar in their genomic organization, the HTLV-1 retrovirus is involved in the development of adult T cell leukaemia (ATL) while HTLV-2 has not been associated to any malignant haematological disorders. The tumoral transformation of infected cells was widely associated to the viral transactivactor protein Tax (Tax-1), which modulates many cellular functions. However, its expression is slightly in ATL cells. In 2002, the HBZ protein was discovered, encoded from the 3’ LTR by the complementary strand of HTLV-1 and expressed by all HTLV-1 infected people. HBZ participates in the maintenance of the tumoral phenotype by stimulating leukemic cells proliferation and is involved in the immune system escape. We recently detected a coding region by an in silico analysis in the complementary strand of HTLV-2. My work consisted in the characterization of the APH-2 transcript, and in a second part, of the associated protein. At first, we characterized the APH-2 transcription initiation in the 3’LTR and that transcript was spliced and poly-adenylated and demonstrated that the APH-2 expression in all HTLV-2 cell lines and in short cultured lymphocytes from African healthy carriers. We used a quantitative RT-PCR on uncultured cells from 51 American HTLV-2 healthy carriers and we we detected APH-2 expression in 94% of them. We then showed that APH-2 RNA expression is correlated to the HTLV-2 proviral load. The APH-2 transcript encoded a 183 amino acid protein that was shown to be expressed in the HTLV-2 infected Mo cell line. Our work demonstrated the inhibitory functions of APH-2 in the viral transcription and its interaction with the transcriptional cofactor CREB despite the lack of a bZip domain. By an immunofluorescence approach we established the nuclear localisation of APH-2, which is in particular in the PML nuclear bodies. We demonstrated that six arginines in the 78-92 amino acids region is involved in this PML colocalization. Contrary to HBZ, we didn’t observe any interaction with between APH-2 and cJun or JunD factors nor with the transcriptional cofactor CBP/p300. Furthermore we showed that APH-2 is not involved in lymphocyte proliferation in vitro although a lymphocytosis is often observed in HTLV-2 carriers. According to this comparative approach, my work allowed us to better understand the difference of pathogenicity existing between HTLV-1 and HTLV-2.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.