Exploring the Dynamics of Resilient Performance

par Robert L. Wears

Thèse de doctorat en Sciences et génie des activités à risques

Sous la direction de Erik Hollnagel.

Soutenue en 2011

à Paris, ENMP .

  • Titre traduit

    Exploration de la dynamique de la performance résiliente


  • Résumé

    Un thème récurrent dans les études sur la résilience est la nécessité de nouvelles méthodes de représenter les propriétés du système qui se concentrent sur les qualités dynamiques plutôt que statiques. L'objectif de cette thèse est de développer des modèles qui aperçu de soutien dans la dynamique du fonctionnement des systèmes résilients (et les gens entre eux) de gérer des situations instables. Il se concentre sur un enjeu spécifique, mais commune (surcharge), et sur les stratégies utilisées pour y faire face; en particulier, une stratégie spécifique, l'arrêt temporaire, afin de récupérer la marge de manoeuvre. La thèse commence par une explication de l'étude de cas de surcharge de motivation sans exemple dans un service hospitalier d'urgence, conduisant à un effondrement sans précédent du système. Il analyse ensuite des cas similaires dans différentes configurations de prétendre qu'il ya des isomorphismes dans les stratégies et les adaptations aux différents niveaux et entre les domaines. Enfin, il développe un modèle de système dynamique d'un système général de travail en cas de surcharge, et l'utilise pour explorer les origines de la crise de surcharge, et l'utilité de la stratégie de l'arrêt temporaire de sa gestion. Elle montre qu'un indicateur avancé d'une crise imminente est l'impossibilité de recouvrer intégralement pendant les périodes normalement lent. Il montre également que l'arrêt est une stratégie risquée, et qu'il est facile pour les acteurs à apprendre les mauvaises leçons de leurs expériences. Ces résultats peuvent informer des moyens pratiques d'anticiper et d'atténuer les conséquences de la surcharge en milieu hospitalier et ailleurs.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    A recurring theme in studies of resilience is the need for new methods of representing system properties that focus on dynamic rather than static qualities. The goal of this thesis is to develop models that support insight into the dynamics of how resilient systems (and the people in them) manage unstable situations. It focuses on a specific but common challenge (overload), and on the strategies used to cope with it; particularly, a specific strategy, temporary stopping, in order to recover margin for maneuver. The thesis begins by an explication of the motivating case study of unexampled overload in a hospital emergency department, leading to an unprecedented system collapse. It then analyses similar cases from different settings to argue that there are isomorphisms in strategies and adaptations across levels and across domains. Finally, it develops a system dynamics model of a general work system under overload, and uses it to explore the origins of the overload crisis, and the utility of the temporary stopping strategy in managing it. It shows that a leading indicator of an impending crisis is the failure to recover fully during normally slow periods. It also shows that stopping is a potentially risky strategy, and that it is easy for actors to learn the wrong lessons from their experiences. These results can inform practical ways of anticipating and mitigating the consequences of overload in hospital settings and elsewhere.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (227 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 101-111

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EMP 160.646 CCL TH 1318
  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : EMP 160.645 CCL TH 1318
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.