La managérialisation des musées : une analyse par les régimes de signification

par Emmanuel Coblence

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Blanche Segrestin.

Soutenue en 2011

à Paris, ENMP .


  • Résumé

    Institutions culturelles centrales, les musées sont actuellement confrontés à de fortes transformations de leur activité : leur croissance s'accompagne d'un renouvellement de leurs missions et de la conquête de champs nouveaux. Face à ces mutations, les recherches existantes suggèrent que les musées sont traversés par une vague de managérialisation sans précédent (la progression de discours de performance, la diffusion d'outils et de savoirs gestionnaires, portés par des acteurs nouveaux) et caractérisent une forme d'administration culturelle portant sur le pilotage et le contrôle des fonctions de mise en œuvre de politique publique, de démocratisation et de création de valeur économique. À partir d'une recherche approfondie au sein du Centre Pompidou et du musée du Louvre, la thèse met en évidence le fait que la managérialisation des musées traduit aussi des enjeux d'activation de la signification des œuvres, notamment par la conception d'accrochages et d'expositions. La vague de managérialisation est ainsi interprétée au prisme d'une évolution du « régime de signification ». Par ces études de cas, nous montrons que l'organisation des activités au sein du musée structure les compétences pour permettre l'élaboration d'expositions dans un régime de signification donné. Cependant, dans certains projets, comme le Louvre-Lens, le musée régénère l'ordre même de sa collection, en brisant les frontières disciplinaires et les modes d'organisation classiques. Ces projets sont définis comme des explorations d'un nouveau régime de signification. Nous modélisons leur gestion comme un processus de management de l'innovation sur la signification.

  • Titre traduit

    The managerialisation of museums : an analysis based on regimes of meaning


  • Résumé

    Key cultural institutions, museums currently face important transformations of their activity: an unprecedented growth, a renewal of missions and the permanent quest for new fields. Existing research suggests that, to cope with these changes, museums are going through an unforeseen managerialisation wave, i. E. The rise of performance discourses and diffusion of managerial instruments and knowledge, prompted by new actors within the organization. Scholars characterize a form of cultural administration focusing on the efficient management of functions such as public policy implementation, democratization and economic value creation. Based on empirical research at the Centre Pompidou and the Musée du Louvre, the thesis highlights how this managerialisation is also linked to the symbolic activation of art (what art works mean) and the design of exhibitions and displays. The managerialisation wave is analyzed as an evolution in “regimes of meaning”. Through the case studies, we show that the organization of activities within museums structure competences to allow the design of exhibitions in a given regime of meaning. However, in specific projects (such as the Louvre-Lens project), the museum regenerates the way its collection is ordered, and break in this process existing boundaries in art history as well as usual organization principles. These projects are defined as explorations of a new regime of meaning. We model their management as a process of management of innovation of meaning.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (212 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 191-206

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : EMP 160.458 CCL TH 1292
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.