La construction missionnaire de l’identité kota (Gabon)

par Romain Mekodiomba

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de André Mary.

Soutenue en 2011

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    L'évangelisation du peuple Kota remonte depuis l'époque coloniale. Dès le début, plusieurs obstcles se dressaient devant les apôtres de la foi: la concurrence protestante, les tracasseries de l'administration coloniale, etc. Mais tout ceci n'était rien devant ceux opposés le mode vie [sic] des Kota eux-mêmes. Aux yeux des missionnaires, les cultes traditionnels bouchaient l'horizon religieux de l'Homme Kota. Ignorant leurs fonctions sociales, les missionnaires y voyaient des pratiques fétichistes qu'il [sic] fallait absolument s'en débarasser. Ainsi, la lutte contre le Mongala et le Ngoye a mobilisé une grande partie du "travail" missionnaire. Cette thèse étudie le rapport des Kota à la colonisation. Il ne s'agit pas ici d'étudier la relation des Kota à la colonisation dans son ensemble; il s'agit de l'étudier à travers le rapport entre d'une part, une institution centrale de leur vie sociale et culturelle, la circoncision et le christianisme comme vecteur de civilisation d'autre part. Si dans certaines communautés la circoncision est une pratique banale, chez les Kota, elle est un événement d'une importance particulière. En effet, au delà de sa fonction initiatique qui est d'introduire les jeunes garçons dans le monde des hommes adultes, la cérémonie de la circoncision est un événement important. Il s'agit d'une occasion qui permettait aux Kota de produire ou de reproduire leur identité. L'hypothèse est qu'en luttant contre Mongale et Ngoye, l'objectif des missionnaires était de transformer non pas simplement la structure profonde du rituel de la circoncision, mais aussi l'homme Kota.

  • Titre traduit

    The missionary construction of kota identity (Gabon)


  • Résumé

    The process of evangelization undertaken by the missionaries faced various onstacles. Indeed the kotas known as the natives opposed to the infiltration of western religion showed a lack of interest in their attempts asserting their way of life and habits such as polygamy. For the Kotas, the most important remained the relevance of their traditional rites such as "Mongala" and "Ngoye" associated with circumcision that represented an essential aspect of their social life but considered by the missionaries as fetishistic practices. Actually and beyond its initiatory function consisting in introducing young men (teenagers) to the world of the adults, the ceremony of circumcision aimed at bringing forth or carrying on the Kotas identity. Therefore by denying "Mongala" and "Ngoye" the missionaries contributed not only to deeply transform the rites of circumcision, but they also led to alter Kota's thinking.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (309 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 300-309

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.