Le front mouvant des expulsés : lieux et enjeux des regroupements et des mobilisations collectives des migrants expulsés au Mali

par Clara Lecadet

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Michel Agier.

Soutenue en 2011

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Ce travail entend rendre compte de l'émergence au Mali depuis les années 1990 de formes de protestation, d'organisation et de mobilisation collectives propres aux migrants expulsés. Elles concernent à la fois la création de lieux, foyers ou ghettos, destinés à constituer un abri, à assurer la subsistance et à faciliter les déplacements des migrants dans la phase consécutive à leur expulsion, et la formation d'associations, par le biais desquelles des formules d'accueil se mettent en place et une protestation politique s'organise. Dans ce contexte de l'apre��s-expulsion, les expulsés occupent une place majeure. L'exigence de la survie, l'abandon de l'Etat, prennent d'emblée une forme politique. Du lieu de leur rejet, ils tentent d'imposer une figure inédite, celle de l'expulsé, qui exprime l'humiliation et la colère, mais s'impose également comme un nouvel acteur dans le champ politique et social. L'aspiration à l'autonomie des expulsés organisés collectivement entretient avec les institutions politiques et les organisations humanitaires, récemment investies sur la question du retour des immigrés, des rapports d'antagonisme, de tension mais aussi de complémentarité. La progressive constitution d'un champ de l'après-expulsion au Mali, dans lequel les initiatives propres aux expulsés se tiennent à l'écart, s'opposent ou rejoignent les préoccupations des ONG occidentales et des institutions politiques, permet d'aborder les enjeux des politiques et des pratiques d'expulsion, non pas seulement du point de vue des Etats où elles sont mises en oeuvre, mais aussi par le biais de leur impact social et politique dans les Etats d'émigration.

  • Titre traduit

    The moving front of the expelled migrants : places and stakes of gathering and collective action of expelled migrants in Mali


  • Résumé

    This work is about the arising in Mali in the 1990's of forms of protest, organisation and collective action among expelled migrants. They imply the creation of places like shelters and ghettos, which host migrants, help them to survive and to move on after deportation, but also of associations which gave to the return of the expelled a more socially organised form and initiated political form of protests. Expelled migrants play a major role in this after deportation period. The necessity of survival, the abandonment of the State, have an immediate political echo. From the place of their reject, expelled migrants invent the original figure of the expelled, which carries humiliation and anger, but appears in the same time as a new actor in the political and social field. The desire for autonomy of collectively organised expelled migrants have with political institutions and NGO's, relationships made of tension, confrontation but also complementarity. The constitution of an "after the deportation" field in Mali, in which self-organisation of migrants stay behind or converge with NGO's and political insitutions' concerns, let us approach the questions arised by expulsion's practices and politics, non only from the point of view of the states of immigration, but also through their social and political impact in the states of emigration.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (485 p., 61 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 469-485

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 13240
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.