Frontières invisibles : l'expérience de personnes prises en charge au long cours par la psychiatrie publique en France

par Julien Grard

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale

Sous la direction de Didier Fassin.

Soutenue en 2011

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    S'appuyant sur une ethnographie d'environ quatre ans, affetcuée au sein d'un GEM (Groupe d'Entraide Mutuelle) d'une grande ville française, l'enquête présentée ici interroge la construction sociale et institutionnelle de l'expérience et des subjectivités de personnes souffrant de troubles psychiques. Objets de savoir, celles-ci sont "étudiées" par de nombreuses disciplines. Mais c'est généralement la maladie qui est l'objet des recherches. Objets de pouvoir, elles sont ou ont été prises en charge par de nombreuses institutions: travail social, psychiatrie, protection des majeurs pour certains. Grâce à un terrain de longue durée, au plus près de l'ordinaire et dans un lieu non médicalisé, j'aborde leurs parcours en partant de ce qui importe pour eux. Renversant la perspective, j'approche les "usagers", "malades" ou "patients" comme des personnes, et envisage la question de l'expérience de la maladie en la replaçant dans le contexte des parcours de vie et des autres expériences sociales, et dans la tension entre contraintes structurelles et agentivité. En questionnant les relations dialectiques entre ces expériences, les technologies et dispositifs institutionnels ainsi que les réseaux sémiotiques, politiques et moraux dans lesquels elles s'inscrivent, je montre comment les différents statuts sociaux interagissent, et comment le vécu de la maladie est à la fois multiple chez un même sujet, et variable selon les parcours biographiques dans lesquels elle s'inscrit. Peu à peu se dévoile, dans l'ordinaire des pratiques et discours quotidiens, des manières d'être à soi, aux autres et au monde, le modelage social, moral et institutionnel des subjectivités.

  • Titre traduit

    Invisible boundaries : life experiences of long-term psychiatrically labelled and treated persons in France


  • Résumé

    Based on a 4-year ethnography conducted in a GEM ("Groupe d'Entraide Mutuelle", i. E. Mutual help group) located in a major French city, this investigation focuses on the institutional and social construction of experiences and subjectivities of people suffering from mental illness. As "objects" of knowledge, they are being studied by a wide range of sciences. But in many case, even amongsocial sciences, those researches focus on the disease itself and address the person as a patient, despite the will of their authors to depict lived experiences. As "objects" of power, they are or have been supported by various institutions such as social work, psychiatry or strength case management. Relying on a long lasting fieldwork, close to the ordinary, within non-medical settings - and from there, following people in their daily wanderings -, I focus on their experiences, taking what matters to them as a starting point. Reversing the stand point, I approach those who are usually labelled and defined as "users", "patients", "lunatics" or "consumers" as persons. Their experience of illness is set in the context of their life trajectories and of their other social experiences, examining the tension between structural constraints and agency. By questioning the dialectic relations between those experiences, institutional technologies, as well as moral, political and semantic networks which surround them, I show how social statuses interact and contribute to shape person's daily lives and experiences. Little by little, studying everyday practices and discourses, and observing ways of being-in-the-world, I unravel the social, moral and institutional shaping of subjectivities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (xiv-577 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 533-554

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 13223
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.