Traditions en souffrance : maladie, chamanisme et rituel chez les Trumai du Mato Grosso

par Emmanuel de Vienne

Thèse de doctorat en Ethnologie et anthropologie sociale

Sous la direction de Philippe Descola.

Soutenue en 2011

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Dans l'ensemble régional du haut-Xingu, qui rassemble dans une même "société" dix groupes de langues différentes, les Trumai occupent une place singulière: plus affectés par le passé que les autres par les conflits interethniques, ils se caractérisent aujourd'hui par un fort éclatement géographique et politique, un taux d'intermarriage très élevé avec les groupes voisins ainsi que par ce qu'ils qualifient eux-mêmes de "perte de la culture". Celle-ci est vécue comme un véritable stigmate face à ces voisins. Je m'attache d'abord à restituer les dynamiques historiques et interethniques qui concourent à ces définitions problèmatiques de la cultura et du groupe Trumai. L'étude de la maladie et du chamanisme est fortement affectée par ce contexte. Sans chamanes dans leurs rangs depuis une vingtaine d'années, les Trumai font appel à leurs voisins, et l'enquête que j'ai conduit en 2004 et 2005 prend ainsi principalement en compte ce point de vue des non-spécialistes. Il s'agit alors moins de présenter une cosmologie générale que d'examiner pour eux-mêmes différents moments cruciaux de la relation pathogène: la rencontre d'esprit en forêt, la cure chamanique et le rituel thérapeutique collectif. L'accent mis sur la dimension pragmatique de ces interactions permet de les articuler les unes aux autres ainsi qu'à des discours (récits ou gloses) plus explicites mais aussi plus variables. Enfi, à travers dex cas (celui d'un indien Wauja marié à une Trumai, et récemment initié au chamanisme, et celui d'un chamane prophète surgi en 2007) j'examine le basculement du côté des spécialistes, non plus à l'échelle des Trumai, mais celle du haut-Xingu. La question est ici de comprendre l'importante variabilité entre les chamanes, qui concerne aussi bien les modalités de l'initiation que les performances thérapeutiques et visionnaires ultérieures. Cette diversité semble s'organiser selon deux pôles quant à l'autorité invoquée par le chamane, et elle fait l'objet d'un véritable choix présent de manière réflexive au coeur même de l'initiation.

  • Titre traduit

    A tradition of suffering : illness, shamanism and ritual among the Trumai of the Upper Xingu, Mato Grosso


  • Résumé

    The Upper Xingu has the particularity of uniting ten different language groups in a single "society". Within this regional ensemble, the Trumai occupy a place apart. Historically, they were comparatively hard hit interethnic conflict, and today they find themselves spread very thin, both politically and geographically. They also have a high rate of intermarriage with neighbouring groups and claim to have "lost their culture" - something that they experience as a veritable stigma. This thesis endeavours to reconstruct the historical and interethnic dynamics that have contributed to these problematic definitions of cultura and of what it means to be Trumai. The study of illness and shamanism is heavily affected by this wider context. It is twenty years since the Trumai counted shamans among their number and so they have to appeal to their neighbours. Accordingly, the fieldwork I carried out in 2004-2005 draws primarily on the perspectives of non-specialists. It is, then, less a matter of outlining their general cosmology than of scrutinising key moments in the pathogenic process in their own right: meeting a spirit in the forest, shamanic treatments and collective therapeutic rites. The stress polaced on the pragmatic dimension of these interactions allows for connections to be established between these different key moments, as well as between them and more explicit, but also more variable forms of discourse (accounts or explanations). Finally, the thesis focuses on two cases that are indicative of wider changes within the Upper Xingu: first, that of a wauja married to a Trumai and recntly initiated into shamanisme; and second, that of a shaman-prophet who emerged in 2007. In these two cases, the thesis seeks to understand the significant degree of variability between shamans, which conerns both modes of initiation and later therapeutic and visionary performances. This diversity can be throught of as organised around two separate poles, according to the type of authrity the shaman invokes, and is reflexively present as a real choice inscribed in the very heart of the initiation process.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (413, 64 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 400-412

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.