French Carribbean Women's Theatre : Trauma, Slavery, and Transcultural

par Emily Sahakian

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Nicole Lapierre.

Soutenue en 2011

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Le présent mémoire de thèse examine le rôle culturel du théâtre féminin antillais des décennies 1980 et 1990. Il se propose de montrer que le théâtre participe à la construction et à la transformation d'une mémoire collective de l'esclavage, aussi bien au sein d'une nation que dans un contexte transnational. À partir du concept de mémoire traumatique de l'esclavage, il s'agit d'étudier d'une part, trois dramaturges antillaises, en mettant en relief trois pièces principales, et, d'autre part, les mises en scène et la réception de ces pièces à l'Ubu Repertory Theater de New York. Cette étude commence par une introduction théorique, suivie d'un deuxième chapitre sur l'esclavage, sa mémoire, et son oubli en France métropolitaine et d'Outre-mer. Les trois chapitres centraux examinent les théâtres d'Ina Césaire, de Maryse Condé, et de Gerty Dambury aussi bien que la mise en scène et la réception de leurs pièces à l'Ubu. Dans la première partie de chaque chapitre, une analyse textuelle permet d'éclairer comment les pièces présentées mettent en scène une continuité entre le passé et le présent. Ici, le théâtre vise à confronter et instaurer une mémoire antillaise et féminine de l'esclavage, mémoire qui était largement inconsciente et secrète à la fin du vingtième siècle. Dans la deuxième partie de chaque chapitre, il est question de la traduction du traumatisme réalisée par les artistes et les spectateurs à l 'Ubu. Cette analyse souligne la mise en place d'une narration du traumatisme transculturel, créée par l'événement théâtral, et les conflits engendrés.


  • Résumé

    This dissertation examines the cultural work done by French Caribbean women's theatre of the 1980s and 1990s. Through a focus on traumatic memories of slavery, l study three French Caribbean women dramatists, investigating three noteworthy plays and the staging and reception of those plays at Ubu Repertory Theater of New York. The study begins with a theoretical introduction, followed by a second chapter on slavery and its remembrance in metropolitan France and the overseas departments. The three central chapters investigate the theatres of Ina Césaire, Maryse Condé, and Gerty Dambury, as well as the production and reception of their plays at Ubu. In a first section of each chapter, l deploy textual analysis to illuminate how the plays portray links between the past and the present in order to establish and transform French Caribbean women's memory of slavery, which was largely unconscious and secret at the end of the twentieth century. In a second part of each chapter, l investigate the translation of trauma realized by Ubu artists and spectators and the conflicts generated by transcultural performances of French Caribbean women's trauma.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (288 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.[277]-288.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2011-136
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.