Fait minoritaire et violence structurelle : émergence d'une « question copte » et mutations contemporaines de la scène politique égyptienne

par Laure Guirguis

Thèse de doctorat en Études politiques

Sous la direction de Hamit Bozarslan.

Soutenue en 2011

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Dans le présent texte, j'ai tenté de montrer comment le communautarisme constituait un principe structurant et un principe d'intelligibilité de l'ordre politique et normatif égyptien. Cependant, la structure n'est ni une donnée a priori ni un élément invariable. En partie héritée, elle ne détermine, ou n'ordonne, les interactions et les représentations sociales que dans la mesure où celles-ci la créent comme telle, assurent sa pérennité et sa reproduction, mais également ses transformations. En d'autres termes, cette analyse met en jeu une conception dynamique et interactive de la formation du sens, des normes et des institutions qui les incarnent, en deçà des oppositions entre structurel agency et pratiques/représentations (ou société/culture), sans pour autant nier, au contraire, l'existence de tendances structurelles et structurantes du sens, des valeurs et des pratiques. Il s'ensuit que ce fait structurel peut être transformé et que seuls une décision et un projet politiques peuvent amorcer une modification structurelle. En effet, l'interrogation qui stimule cette recherche demeure celle de la possibilité d'abolir ou, du moins, de modifier cet ordre structurel. Une telle interrogation met en jeu une réflexion d'ordre théorique touchant à la possibilité de penser l'articulation entre pluralité, liberté et construction d'un ordre politique. Elle implique également l'examen des modalités et de l'efficacité des actions contestataires et, plus généralement, de toute pratique politique visant à mettre un terme à la violence qui, dans le présent cas d'étude, s'exprime dans la domination multiforme exercée à l'encontre de la minorité chrétienne.

  • Titre traduit

    Minority and structural violence : the rise of a "Coptic question" and contemporary transformations in the Egyptian political scene


  • Résumé

    In the present text, l have attempted to show how communalism constitutes a structural principle of the Egyptian political order and is key to the analysis of such a significant and normative order. Nevertheless, structure is not a given nor a static element. Partly inherited, structure determines and , organizes social interactions and representations as far as they create it as such, preserve it and, reproduce it as well as its transformations. In other words, the present analysis implies a dynamic and interactive conception of meaning and: norms, as well as of the institutions that embody such meaning and norms, beyond the opposition between structure and agency, practices and representations (or society and culture). But it does not deny the very existence of structural and structuring tendencies, which determine the formation of meaning, values and norms. It follows that this structural data can be modified and that a political decision or project can initiate a structural transformation. Indeed, the main problem of the present investigation remains the possibility of the overthrow or, at least, transformation of this structural order. Such an interrogation addresses the theoretical possibility to dynamically interconnect plurality, liberty and the formation of a political order. It also implies the analysis of actions of dissent as weIl as their efficiency. More generaIly, it invites us to think about the possibility of political actions or practices that would put an end to the violence that, in the present case study, is embodied in the multi-layered subjugation of the Christian minority.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Karthala à Paris

Les coptes d'Égypte : violences communautaires et transformations politiques, 2005-2012


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (379 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.367-379

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2011-129

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 11/EHES/0129
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Karthala à Paris

Informations

  • Sous le titre : Les coptes d'Égypte : violences communautaires et transformations politiques, 2005-2012
  • Dans la collection : Terres et gens d'islam
  • Détails : 1 vol. (310 p.)
  • Notes : Autre tirage : 2013.
  • ISBN : 978-2-8111-0745-1
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. et webliogr. p. [281]-305
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.