Las basas sociales y territoriales de la corrupción : dominación y micro-resistencias en un barrio de clase trabajadora en el Conurbano Bonaerense

par Paula Susana Bonilo

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Ruth Sautu et de Michèle Leclerc-Olive.

Soutenue en 2011

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Universidad de Buenos Aires .

  • Titre traduit

    Les bases sociales et territoriales de la corruption : omination et micro-résistances dans un quartier de la classe ouvrière dans le Conurbano de Buenos Aires


  • Résumé

    Au cours des dernières années, l'intérêt pour les causes et les conséquences de la corruption en Argentine est allé crescendo, tant au niveau de l'université que des organisations non-gouvernementales locales, des agences internationales, et des médias. La majorité des recherches a adopté une perspective macro-structurale qui se centre sur la mesure du phénomène dans le secteur public et s'intéresse aux opinions et aux représentations d'informateurs qualifiés et de leaders d'opinions. Notre recherche, en revanche, s'interroge sur la manière dont opèrent les trames de corruption dans un quartier de la classe ouvrière du Conurbano Bonaerense. Dans ce but, elle reconstruit les expériences quotidiennes à partir de situations caractérisées comme étant liées à la corruption à partir de récits de vie. La question qui guide cette recherche est : comment opèrent les trames de corruption sur un territoire ? Plus spécifiquement : quelles sont leurs caractéristiques ? Dans quels domaines s'affirment-elles ? Quelles sont leurs mécanismes ? Quels sont les acteurs sociaux impliqués ? Quelles sont les conséquences que mentionnent les personnes dans leurs récits ? Quelles sont et comment s'expriment la domination et les micro-résistance liées aux formes de corruption ? Nous avons déployé une stratégie multimodale qui repose sur la réalisation d'une trentaine d'entretiens semi-structurés de personnes appartenant à la classe ouvrière et d'informateurs clefs. Parallèlement, nous avons réalisé une observation participante en passant une période prolongée sur le terrain, la complétant par l'analyse de documents, et de données statistiques qui permettent d'aborder en profondeur la thématique.

  • Titre traduit

    The social and territorial bases of corruption : domination and micro-resistances in a working-class neighborhood in the Conurbano Bonaerense


  • Résumé

    Corruption is a social problem that has been widely debated in recent years, both in social sciences and the media. Most of the academic literature analyzes from a macro-social perspective the harmful effects of corruption on democracy and the economy. On the contrary, the present study analyzes corruption from a micro-social perspective, which recuperates the meanings constructed by social agents, the type of social relations ingrained in corrupt practices and the consequences of this phenomena for people's lives. The aim of the study is to analyze the corrupt practices affecting the lives of residents of a working class neighborhood of the Northern Gran Buenos Aires. We study these practices from people's perspectives. We mainly took into account the influence of their biographic experiences and their class affiliation in the way they understand corruption. Corruption is analyzed as part of asymmetric social relations of domination-subordination. In this context, we study weedy micro-resistances of workers, which could be understood as micro class fights oriented to create autonomous social organizations. The methodological strategy consists on a multi-method approach. We carried out 30 semi--structured interviews to urban working class people and key informants. At the same time, we performed a participant observation during two years, which was complemented with documents, photos, and statistical data.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (323 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 305-323. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2011-121
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.