Se dire arabe au Canada : un siècle de la vie associative, entre discours identitaires et mobilisations politiques (1882-1975)

par Houda Asal

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Nancy L. Green.

Soutenue en 2011

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    L'ambition de cette thèse est d'analyser un siècle de vie associative au Canada, en examinant l'évolution des expressions identitaires collectives et des mobilisations politiques de la minorité arabe. De l'arrivée des premiers migrants du Machrek à la fin du XIXe siècle aux années 1970, il s'agit d'approfondir les connaissances empiriques sur un groupe minoritaire dont il est souvent question au Canada mais dont l'histoire, la formation et l'évolution sont peu étudiées par l'historiographie. Les questionnements de la thèse sont centrés sur la visibilité de la minorité arabe dans l'espace public, à travers ses dynamiques organisationnelles, la formulation d'une parole collective, ses mobilisations politiques et ses interactions avec l'État canadien. Pour y répondre, il faut interroger l'histoire d'une visibilité de l'extérieur en la confrontant à l'image et à la voix que les acteurs ont tenté d'élever par eux-mêmes et sur eux-mêmes. Qui est défini comme arabe et qui se dit arabe ? Selon les périodes, l'État, les médias et les différents acteurs sociaux désignent de manière différenciée chaque groupe de migrants et ses descendants. Parallèlement, comment le groupe étudié, à travers ses organisations collectives, a-t-il choisi de se nommer ? L'analyse de l'associationnisme permet de retrouver la voix des acteurs ayant manifesté une volonté de s'organiser, de s'exprimer et de se mobiliser sur la scène publique canadienne. En mobilisant les concepts de la sociologie des migrations et des mouvements sociaux, cette recherche empirique se fonde sur des archives gouvernementales, des documents d'associations, la presse publiée par la minorité arabe et des entretiens

  • Titre traduit

    Identifying as Arab in Canada : a century of associative life between identity discourse and political mobilization (1882-1975)


  • Résumé

    This thesis attempts to analyse a century of associative life in Canada by examining the evolution of collective identity expressions and political mobilizations by the Arab minority. Covering the period from the arrival of the first migrants from the Machrek at the end of the 19th century to the 1970s, it deepens empirical knowledge ofa minority which often comes under scrutiny in Canada, but whose history, formation and evolution have scarcely been studied by historiography. The inquiry focuses on the public visibility of the Arab minority through its organizational dynamics, the formulation of a collective discourse, political mobilization and interactions with the Canadian state. This requires questioning the history of an external visibility, challenging it with the image and voice that the actors attempted to raise by themselves and about themselves. Who is defined as Arab and who considers themselves to be Arab? Depending on the period, the state, media and various social actors classified each group of migrants and their descendants in differentiated ways. Ln parallel, how did the group studied, through its collective organizations, chose to name Itself? The analysis of associationism recovers the voice of actors who showed a desire to organize, express themselves and mobilize in the Canadian public. Relying on sociological concepts of migration and social movements, this empirical study is based on government archives, records of organizations, journals published by the Arab minority and interviews

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (540 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.493-514. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2011-103

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.