Les chaîniers français (1823-2005) : de l’essor au déclin

par Edgard Strigler

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Patrick Fridenson.


  • Résumé

    Cette thèse est une contribution à un domaine encore insuffisamment connu, l’histoire des petites et moyennes entreprises et de leurs relations avec les territoires, l’État et la division internationale du travail. Elle s’organise en trois parties chronologiques. La construction d’un atelier de fabrication de chaînes de mouillage par la Marine en 1823 marque le début de l’industrie française de la chaîne. En dehors des deux districts spécialisés de Saint-Amand-les-Eaux dans le Nord et de Saint-Martin-la-Plaine dans La Loire, des chaîniers s’installent dans la Haute-Marne, les Ardennes et les ports. Les nouvelles manufactures côtoient la proto-industrie. Si le XIXe siècle voit le développement des chaînes forgées en fer, les incidents dus à la mauvaise qualité des soudures favorisent l’innovation d’André Galle. À la fin du XIXe siècle, les besoins nouveaux, créés par la transmission d’énergie pour les bicyclettes et les automobiles, donnent un essor nouveau au secteur industriel. De nombreuses entreprises voient le jour ; des entrepreneurs anglais et suisses s’installent en France. Le XXe siècle voit l’émergence de Brampton-Renold, filiale française de Renold. Sedis, filiale de Peugeot, lui ravit la place de leader au cours des années 1970. Contrairement à ces deux entreprises qui ont choisi la production de masse, les autres chaîniers s’orientent vers la production flexible. La crise créée par le choc pétrolier de 1973 conduit à la faillite nombre de chaîniers qui ont choisi une stratégie de niches. Tout le secteur est en déclin. Les leaders se trouvent désormais en Asie.

  • Titre traduit

    French chain manufacturers (1823-2005) : from boom to bust


  • Résumé

    Incomplete company archives and numerous interviews have made it possible to reconstruct the historical course of some chain manufacturers. This dissertation is organized in three chronological parts. The French chain industry began in 1823 when the Navy set up an anchor chain manufacturing workshop. Apart from the specialized districts of Saint-Amand-les-Eaux in the North and Saint-Martin-la-Plaine in the Loire area, chain manufacturers set up their companies in Haute-Marne, Ardennes, and ports. The new factories mix with the protoindustry. Whereas forged iron chains develop in the XIXth century, the incidents due to the welding poor quality lead to innovation by André Galle. In the late XIXth century, the new needs created by the energy transmission for bicycles and automobiles, give a boost to this industrial sector. Many companies are created ; English and Swiss entrepreneurs set up business in France. The XXth century sees the emergence of Brampton-Renold, Renold’s French subsidiary. Sedis, Peugeot’s subsidiary, steals its place as the leader in the 1970’s. Unlike those two companies that chose mass production, the other manufacturers went in for flexible production. Because of the 1973 oil crisis, numerous chain manufacturers who had chosen a niche strategy, went bankrupt. The whole sector is in decline. The leaders are now in Asia.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Université de technologie de Belfort-Montbéliard à Belfort

Les chaîniers français : de l’essor au déclin d'un secteur industriel méconnu (XIXe et XXe siècle)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (738 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 687-713. Notes bibliogr. Glossaire. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LARHRA (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Groupe d'études et de recherches permanent sur l'industrie et les salariés de l'automobile. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : U 2011 STR T.1
  • Bibliothèque : Groupe d'études et de recherches permanent sur l'industrie et les salariés de l'automobile. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : U 2011 STR T.2
  • Bibliothèque : Groupe d'études et de recherches permanent sur l'industrie et les salariés de l'automobile. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : U 2011 STR T.3
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2011-100
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Université de technologie de Belfort-Montbéliard à Belfort

Informations

  • Sous le titre : Les chaîniers français : de l’essor au déclin d'un secteur industriel méconnu (XIXe et XXe siècle)
  • Dans la collection : Sciences humaines et technologie
  • Détails : 1 vol. (522 p.)
  • ISBN : 978-2-914279-65-9
  • Annexes : Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.