Photography and the commodification of images : the Bettmann archive and Corbis (ca. 1924-present)

par Estelle Blaschke

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Michel Poivert et de André Gunthert.

Soutenue en 2011

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette étude se consacre au développement et au fonctionnement des banques d’images des années 1920 à nos jours, à partir du cas formé par deux entreprises liées par leur histoire : le fonds crée à Berlin en 1933 par la bibliothèque, historien et hommes d’affaires Otto Bettmann et le groupe Corbis, agence spécialisée dans le commerce de reproductions numériques fondée en 1989 par Bill Gates, créateur de Microsoft. Les banques d’images développent des méthodes sophistiques et efficaces d’archivage, de gestion et de diffusion des photos. Elles assument un rôle essentiel dans l’industrialisation de la photographie et façonnent notre culture visuelle. Comment les informations associées aux images contribuent-elles à leur conférer une valeur ? Comment les contraintes de l’efficacité économique influencent-elles la matérialité et le statut de la photographie ? Sur quels principes reposent les collections à vocation commerciale ? Que racontent les pratiques des banques d’images sur la photographie et sur la place des images dans les sociétés développes ?

  • Titre traduit

    The Bettmann Archive to Corbis (ca. 1920-2010)


  • Résumé

    This study traces the history and development of image banks from the 1920s to the present through the example of two interrelated companies: the Bettmann Archive, a commercial picture library established by the librarian, historian and entrepreneur Dr. Otto Bettmann around 1933 in Berlin and the visual content provider Corbis, owned by Microsoft founder William H. Gates and specialized in the sale of digital and digitalized images for print and web. Providing the image infrastructure, image banks have adapted ever-more sophisticated and efficient methods of storage, administration and distribution. As filters and catalysts, these “capitalist machines” influence and regulate the flow of images, ultimately shaping visual culture. How does the information associated to an image as well as the specific forms of analogue and digital archiving and image retrieval contribute to its value ? How does the dictate of economic efficiency shape and influence the materiality and status of photography? What concepts of photography are behind the collection of photographs for commercial purposes and what do the practices of image banks tell us about photography? What do they tell us about the image?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (281 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 258-277. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2011-86
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4712
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.