La stratégie d'engagement : une alternative à la diplomatie coercitive : les relations entre les Etats-Unis, la Corée du Sud et la Corée du Nord 1994-2008

par Perrine Fruchart

Thèse de doctorat en Études politiques

Sous la direction de Alexandre Guillemoz.

Soutenue en 2011

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    À partir du milieu des années 1990, les dirigeants sud-coréens et américains se lancent dans une stratégie d'engagement qui vise à obtenir un changement d'attitude de la part de la Corée du Nord. Les « sanctions positives » qui sont accordées à cet État sont de nature politico-économique et concourent notamment à l'amorce d'une coopération intercoréenne qui s'avère inédite. Cette situation apparaît tout à fait exceptionnelle, tant les rivalités et les ambiguïtés sont fortes entre les deux Corées, d'une part, entre les États-Unis et la Corée du Nord, d'autre part. La stratégie adoptée par les deux alliés est d'ailleurs loin d'avoir fait l'unanimité dans leur propre camp, d'où, parfois, des incohérences et des retours en arrière, notamment aux États-Unis. En outre, bien qu'alliés, les États-Unis et la Corée du Sud ne poursuivent pas les mêmes objectifs, ce qui explique leurs difficultés à coordonner leur politique. Dans le processus, la Corée du Nord apparaît bien plus comme un acteur à part entière qu'une simple « cible » de la stratégie d'engagement. La question se pose de savoir si une telle stratégie a eu des effets sur une ouverture de la Corée du Nord. Si la parenthèse de la détente a pris fin en 2008-2009, les raisons sont à rechercher à la fois en Corée du Nord et dans les changements de stratégie des autres acteurs. La politique d'engagement semble, en fait, avoir été initiée pleinement de manière trop brève pour pouvoir tenir ses promesses. Cette thèse s'inscrit donc en faux par rapport au pessimisme ambiant quant aux possibilités de négocier avec la Corée du Nord et l'étude tentera de définir les conditions d'une approche cohérente en la matière

  • Titre traduit

    Engagement : an alternative to coercive diplomacy : relations between the United States, South Korea and North Korea (1994-2008)


  • Résumé

    From the middle of the 90s, South Korean and American leaders set off on a strategy of engagement which aims at getting a change of attitude from North Korea. The “positive sanctions” which are granted to this State are of a politico-economic nature and work in particular towards the beginnings of an inter-Korean cooperation which turns out to be new. This situation seems quite exceptional, ambiguity and rivalries are so strong between both Koreas on the one hand, between the United States and North Korea on the other hand. Besides the strategy adopted by both allies is far from having been unanimously approved in their own camp, hence sometimes some inconsistency and retreats, particularly in the United States. Moreover, although allies, the United States and South Korea do not pursue the same objectives, which explains their difficulties to coordinate their policy. In the process, North Korea seems much more like a full actor than a simple « target » of the strategy of engagement. The question is whether such a strategy has had effects on an opening of North Korea. If the parenthesis of easing came to an end in 2008-2009, reasons are to be found out bath in North Korea and into the changes of strategy of the other actors. In fact, engagement seems to have been initiated to the full too briefly to be able to keep its promises. So, this thesis strongly denies surrounding pessimism as regards possibilities to negotiate with North Korea and the study will try to define the conditions of a consistent approach on the subject

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (396, CIV f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. III-LXI. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre de documentation de l'école militaire (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2011-51

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 11/EHES/0051
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.