Travail moral et construction de réseaux autour de l'avortement : santé et sexualité des femmes au Liban

par Zeina Fathallah

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Nicolas Dodier.

Soutenue en 2011

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse analyse la pratique de l'avortement au Liban. Nous explorons la manière dont les femmes libanaises vivent cette expérience et se créent un espace d'autonomie dans le cadre de la clandestinité. Nous examinons également l'expérience des différents acteurs (partenaires, médecins, sages-femmes, pharmaciens et alliés) mobilisés autour de l'avortement. Nous analysons l'espace de négociation et de décision des acteurs dans des situations de conflit et leur manière de construire du travail moral en situation de clandestinité. Ce travail moral tourne autour de la sexualité, de la parenté, des normes et de la déviance et les réseaux circonstanciels qui se construisent autour de cette épreuve. Nous démontrons que l'avortement au Liban n'est pas un simple acte médical individuel. Ce n'est pas non une affaire privée mais un processus social dense qui va au-delà des différentes communautés et des catégories sociales. C'est aussi un processus ordonné qui intègre les institutions médicales. Il existe un réseau épais centré autour du contrôle du corps de la femme. Ce réseau est clandestin et toléré; il se révèle à du moment où la personne rencontre ce problème

  • Titre traduit

    Moral work and network building around abortion : health and sexuality of women in Lebanon


  • Résumé

    Thesis analyses the practice of abortion in Lebanon. We explore how women live this experience and a space of autonomy in a clandestine context. We examine as weIl the experiences of other actors physicians, midwives, pharmacists and allies) mobilized around abortion. We analyze the space of and decision-making of actors in a situation of conflict and the manner of building moral work in situation. This moral work tackles issues of sexuality, parenthood, norms, deviance and networks that build up around this hardship. We demonstrate that abortion is not merely an isolated individual medical act. It is not a private matter but it related to a dense social process that goes beyond various communities and social categories. It is an orderly and regular process in which medical institutions are integrated. There is a thick network centered ultimately on controlling the body of the woman. This network is clandestine and tolerated. It reveals itself when woman encounters the problem

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (454 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 414-424. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?