Arts de braconner : pratiques de la lecture chez Michel de Certeau

par Andreas Gabriel Freijomil

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Roger Chartier.

Soutenue en 2011

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    En 1978, Michel de Certeau publie pour la première fois dans la revue Projet de Paris un article qui fera date : « Lire: braconnage et poétique de consommateurs ». Il analyse là de manière inédite les enjeux de la pratique de lecture chez l' « homme sans qualités» à partir d'une conception historique et anthropologique qui se démarque des théories de la réception courantes à cette époque. Cet écrit pionnier sera pourtant réemployé par de Certeau à deux occasions : sous forme de conférence transcrite dans un« cahier» de l'Université de Genève (1979) et sous forme de chapitre dans le premier tome de L'Invention du quotidien intitulé Arts de faire (1980). Néanmoins, bien qu'il existe une base matérielle commune aux trois publications, il est question en fait de trois textes distincts, différenciés essentiellement par la pratique du réemploi de l'écriture et de la lecture : il s'agit de trois versions pour trois communautés interprétatives, composées en fin de compte par trois façonneurs des lecteurs différents

  • Titre traduit

    Arts of poaching : reading practices in Michel de Certeau


  • Résumé

    In 1978 Michel de Certeau published for the first time, in the Parisian journal Projet, a landmark article: 'Reading: poaching and consumer poetics’. In it he develops an original analysis of issues concerning the practice of reading in 'man without qualities' from a historical and anthropological conception that stands out among other reception theories current at the time. This groundbreaking text will be used yet again by de Certeau on two occasions: as a lecture transcribed in a «notebook» of the University of Geneva (1979) and as a chapter in the first volume of The Practice of Everyday Lift under the title Arts of Making (1980). However, although all three published pieces share the same basic materials, they are actually three distinct texts, essentially different in their practice of the re-employment of writing and reading: three versions for three interpretative communities, compounded, after all, by three different reader-shapers.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (659 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [569]-659. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2011-23
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.