La xénophobie dans le Midi viticole (1880-1914)

par Solange de Fréminville

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Gérard Noiriel.

Soutenue en 2011

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Notre objectif est de comprendre comment et pourquoi s'exacerbe la xénophobie, c'est-à-dire l'hostilité aux étrangers, entre 1880 et 1914, dans le Midi viticole - un phénomène déjà observé ailleurs en France. Le « Midi viticole » désigne une région, entre Rhône et Pyrénées, marquée par l'expansion d'une monoculture viticole intensive au cours de la seconde moitié du XIXe siècle. Bien que l'immigration y soit relativement faible, une cinquantaine d'actes xénophobes dirigés contre des ouvriers italiens et espagnols se produisent entre 1880 et 1914. Adoptant la démarche de la socio-histoire, nous avons analysé comment se met en place une logique nationale à deux niveaux, dans les dicours publics et dans l'action administrative. Le tournant des années 80 est significatif : au moment où l'État-nation républicain étend son emprise et où la crise s'aggrave, de nouveaux acteurs locaux de l'espace public, en particulier la presse populaire radicale régionale, politisent le « problème » des étrangers. L'administration locale prend les premières mesures sécuritaires ciblant les non nationaux et soutient la protection du travail national. Ces évolutions s'accentuent dans les années 1890, contribuant à étendre la xénophobie parmi des ouvriers sans qualification ou qualifiés, déracinés ou établis, en milieu rural ou urbain, qui s'en prennent aux immigrants pour manifester leur mécontentement et être entendus. Mais en 1904, la multiplication des grèves communes d'ouvriers agricoles nationaux et étrangers modifie leurs relations, même si ces grèves sont contrecarrées par un mouvement de défense du « Midi viticole ». Mouvements xénophobes et solidaires coexistent désormais.

  • Titre traduit

    Xenophobia in the wine south (1880-1914)


  • Résumé

    Our aim is to understand how and why xenophobia, that is to say hostility to foreigners, increase between 1880 and 1914 in the "wine south" - a phenomena already observed elsewhere in France. The "wine south" refers to a region between Rhône and Pyrénées, wich has been characterized by the growth of intensive wine culture during the second part of the nineteeth century. Although immigrants are not numerous in this region, compared with other parts of France, we have noted arounf fifteen xenophobic demonstrations and violences against Italian and Spanish workers between 1880 and 1914. Using a sociohistorical approach, we have studied the increasing weight of the national logic in structuring both public speech and state action. The 1880's mark a turning point : whilst the nation-state becomes stronger and the economic crisis is worsening, new local protagonists in the public sphere, especially radical and popular regional newspapers, politicize issue of the foreigners. The local administration adopts the first safety measures targeting foreigners and supports national work's protection. All this is reinforced during the 1890's, wich explains the growing xenophobia among workers, whether skilled or unskilled workers, uprooted or established, in rural or urban areas, who attack immigrant to show their anger and to be listened. But in 1904, the spread of strikes uniting both national and foreign farm workers changes their relations, even if those strikes are thwarted by a movement of defence of the "wine South". Two movements now exist at the same time : a xenophobic movement and a worker solidarity movement.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (371 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p361-371

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2011-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.