Becoming Partner : Gender, Professional Identity and the Glass Ceiling in Professional Services Firms

par Camilla Quental

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Jacqueline Laufer.

Le président du jury était Frédérique Pigeyre.

Le jury était composé de Gilles Amado, Patrick Gilbert.

Les rapporteurs étaient Melissa Thomas-Hunt, Monique Valcour.

  • Titre traduit

    Devenir Associé : Genre, Identité Professionnelle et Plafond de Verre dans les Entreprises de Services Professionnels


  • Résumé

    Bien que le nombre de femmes, travaillant dans des cabinets de conseil et à des postes à haute responsabilité, ait augmenté, il reste cependant moins élevé que celui des hommes. En effet, la promotion au statut d’associé est le critère utilisé pour marquer la nature et l’existence, au sein des entreprises de services professionnels, de ce qu’on appelle en français le ‘plafond de verre’. De même, devenir associé constitue une des évolutions professionnelles les plus complexes qui soit, le futur associé devant s’inventer une identité professionnelle nouvelle et différente. Dans ce contexte, l’objectif de cette recherche est double. Tout d’abord, elle s’attache à mieux comprendre comment les femmes et les hommes consultants, au sein d’une culture organisationnelle sexualisée, se construisent leur propre identité professionnelle. Ensuite, son objectif est également d’approfondir les connaissances sur la façon dont l’identité professionnelle contribue à expliquer l’existence et la nature de ce ‘plafond de verre’ dans les entreprises de services professionnels.Cette perspective se base sur une étude qualitative réalisée auprès d’hommes et de femmes consultants et cadres supérieurs, et en particulier, mais pas de façon exclusive, auprès de ceux qui ont été promus associé. L’étude a été menée auprès d’associés et non associés évoluant au sein de quatre grands cabinets de conseil français et de deux grands cabinets américains.


  • Résumé

    Although there has been an increase in the number of women entering the management consulting firms, they are still proportionally much fewer in the highest levels of the hierarchy than men. Indeed, the promotion to partner is the criterion used to establish the nature and existence of the “glass ceiling” in professional services firms. At the same time, the transformation to partner is one of the most complex professional transformations there can be, in which the aspiring partners must assume a new and different professional identity. In this context, the aim of this research is twofold. On the one hand, the present research aims to better understand how women and men consultants construct their professional identities, in a gendered organizational culture. On the other hand, it also aims to deepen, in particular, the understanding of the ways in which professional identity contributes to explain the existence and nature of the glass ceiling in professional services firms. The perspective developed here is based on a qualitative study of male and female consultants and senior executives, primarily, although not exclusively, those who went through the promotion to partner. The research was conducted with partners and non-partners from four large management consulting firms in France, and two large management consulting firms in the United States.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Ecole des hautes études commerciales. Centre de documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.