Découverte des relations dans les réseaux sociaux

par Elie Raad

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Albert Dipanda et de Richard Chbeir.

Le président du jury était Ernesto Damiani.

Le jury était composé de Ahmed Mostefaoui.

Les rapporteurs étaient Ernesto Damiani, Nhan Le Thanh.


  • Résumé

    Les réseaux sociaux occupent une place de plus en plus importante dans notre vie quotidienne et représentent une part considérable des activités sur le web. Ce succès s’explique par la diversité des services/fonctionnalités de chaque site (partage des données souvent multimédias, tagging, blogging, suggestion de contacts, etc.) incitant les utilisateurs à s’inscrire sur différents sites et ainsi à créer plusieurs réseaux sociaux pour diverses raisons (professionnelle, privée, etc.). Cependant, les outils et les sites existants proposent des fonctionnalités limitées pour identifier et organiser les types de relations ne permettant pas de, entre autres, garantir la confidentialité des utilisateurs et fournir un partage plus fin des données. Particulièrement, aucun site actuel ne propose une solution permettant d’identifier automatiquement les types de relations en tenant compte de toutes les données personnelles et/ou celles publiées. Dans cette étude, nous proposons une nouvelle approche permettant d’identifier les types de relations à travers un ou plusieurs réseaux sociaux. Notre approche est basée sur un framework orientéutilisateur qui utilise plusieurs attributs du profil utilisateur (nom, age, adresse, photos, etc.). Pour cela, nous utilisons des règles qui s’appliquent à deux niveaux de granularité : 1) au sein d’un même réseau social pour déterminer les relations sociales (collègues, parents, amis, etc.) en exploitant principalement les caractéristiques des photos et leurs métadonnées, et, 2) à travers différents réseaux sociaux pour déterminer les utilisateurs co-référents (même personne sur plusieurs réseaux sociaux) en étant capable de considérer tous les attributs du profil auxquels des poids sont associés selon le profil de l’utilisateur et le contenu du réseau social. À chaque niveau de granularité, nous appliquons des règles de base et des règles dérivées pour identifier différents types de relations. Nous mettons en avant deux méthodologies distinctes pour générer les règles de base. Pour les relations sociales, les règles de base sont créées à partir d’un jeu de données de photos créées en utilisant le crowdsourcing. Pour les relations de co-référents, en utilisant tous les attributs, les règles de base sont générées à partir des paires de profils ayant des identifiants de mêmes valeurs. Quant aux règles dérivées, nous utilisons une technique de fouille de données qui prend en compte le contexte de chaque utilisateur en identifiant les règles de base fréquemment utilisées. Nous présentons notre prototype, intitulé RelTypeFinder, que nous avons implémenté afin de valider notre approche. Ce prototype permet de découvrir différents types de relations, générer des jeux de données synthétiques, collecter des données du web, et de générer les règles d’extraction. Nous décrivons les expériementations que nous avons menées sur des jeux de données réelles et syntéthiques. Les résultats montrent l’efficacité de notre approche à découvrir les types de relations.

  • Titre traduit

    Relationship discovery in social networks


  • Résumé

    In recent years, social network sites exploded in popularity and become an important part of the online activities on the web. This success is related to the various services/functionalities provided by each site (ranging from media sharing, tagging, blogging, and mainly to online social networking) pushing users to subscribe to several sites and consequently to create several social networks for different purposes and contexts (professional, private, etc.). Nevertheless, current tools and sites provide limited functionalities to organize and identify relationship types within and across social networks which is required in several scenarios such as enforcing users’ privacy, and enhancing targeted social content sharing, etc. Particularly, none of the existing social network sites provides a way to automatically identify relationship types while considering users’ personal information and published data. In this work, we propose a new approach to identify relationship types among users within either a single or several social networks. We provide a user-oriented framework able to consider several features and shared data available in user profiles (e.g., name, age, interests, photos, etc.). This framework is built on a rule-based approach that operates at two levels of granularity: 1) within a single social network to discover social relationships (i.e., colleagues, relatives, friends, etc.) by exploiting mainly photos’ features and their embedded metadata, and 2) across different social networks to discover co-referent relationships (same real-world persons) by considering all profiles’ attributes weighted by the user profile and social network contents. At each level of granularity, we generate a set of basic and derived rules that are both used to discover relationship types. To generate basic rules, we propose two distinct methodologies. On one hand, social relationship basic rules are generated from a photo dataset constructed using crowdsourcing. On the other hand, using all weighted attributes, co-referent relationship basic rules are generated from the available pairs of profiles having the same unique identifier(s) attribute(s) values. To generate the derived rules, we use a mining technique that takes into account the context of users, namely by identifying frequently used valid basic rules for each user. We present here our prototype, called RelTypeFinder, implemented to validate our approach. It allows to discover appropriately different relationship types, generate synthetic datesets, collect web data and photo, and generate mining rules. We also describe here the sets of experiments conducted on real-world and synthetic datasets. The evaluation results demonstrate the efficiency of the proposed relationship discovery approach.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (204 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 177-199, 247 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TNSDIJON/2011/61
  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.