L'ultime message : étude des monuments funéraires de la Bourgogne ducale XIIe - XVIe siècles

par Guillaume Grillon

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Vincent Tabbagh et de Hervé Mouillebouche.

Le président du jury était Cécile Treffort.

Les rapporteurs étaient Philippe Plagnieux, Philippe Racinet.


  • Résumé

    Le monument funéraire a longtemps été négligé par les historiens. Comme les obituaires et les testaments, il révèle autant la relation du défunt à la mort que la gestion de sa mémoire par ses héritiers. Cette étude montre d’abord la richesse du mobilier funéraire médiéval de la Bourgogne ducale. À la diversité typologique s’ajoute la richesse de l’iconographie avec l’importance du nombre de monuments à effigies. Ces tombes matérialisent une sépulture de prestige. A l’origine réservée aux grands prélats et aux princes, l’inhumation ad ecclesiam s’étend progressivement à l’aristocratie féodale puis aux bourgeois. La localisation et la matérialisation de la sépulture par un monument reflètent aussi l’évolution de la piété médiévale. Les données épigraphiques et l’iconographie indiquent la mutation d’une piété « gothique » vers une piété plus flamboyante. Mais la volonté de transmettre une mémoire est un souci au moins aussi important que celui du salut de l’âme. Malgré une typologie complexe et une évolution formelle constante, le monument funéraire médiéval conserve une ligne directrice fondée sur la memoria du défunt. Il trahit cependant des stratégies tant sociales que sotériologiques. D’une part, il reflète son auctoritas, et par-delà, celle de son groupe social. D’autre part, il participe activement à son accomplissement spirituel.

  • Titre traduit

    The ultimate message : a study of medieval tombstones in ducal Burgundy : 12th-16th centuries


  • Résumé

    The tombstone has long been neglected by historians. As obituaries and wills, tombstones reveal as much the relationship of the deceased to death that the management of their memory by their heirs. This study first shows the wealth of medieval Burgundy graves goods. Typological diversity adds to the richness of iconography with large amounts of effigial monuments. Tombs materialize burial of prestige. Originally reserved for prelates and princes, burial ad ecclesiam progressively extended to the feudal aristocracy and the bourgeoisie. The location and the materialization of a burial monument also reflect the evolution of medieval piety. Epigraphy and iconography show the mutation of "gothic" piety to a more flamboyant piety. But the will to transmitt a memory is a worry at least as important as the salvation of the soul. Despite a complex typology and a constantly formal evolution, the medieval tomb retains a guideline based on the memoria of the deceased. However, it reveals social as well as soteriological strategies. On the one hand, it reflects his auctoritas, and beyond that of his social group. On the other hand, it actively participates in its spiritual fulfillment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.