Structure d'attachement dans la dermatite atopique

par Thierry Sage

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Hervé Bénony.

Le président du jury était Bernard Bonin.

Le jury était composé de Silla Consoli, Ahmed Jebrane, Blaise Pierrehumbert, Pierre Vabres.

Les rapporteurs étaient Raphaële Miljkovitch, Laurent Misery.


  • Résumé

    La dermatite atopique est une dermatose inflammatoire apparaissant préférentiellement avant l’âge de cinq ans, et évoluant naturellement vers la guérison après l’adolescence dans plus de 90% des cas. L’origine de cette amélioration spontanée n’est pas clairement établie dans cette dermatose multifactorielle dont l’étiopathogénie reste encore à déterminer (maturation du système immunitaire ?). Les liens de cette pathologie avec le psychisme sont certains : retentissement psychologique important avec altération de la qualité de vie, aggravation voire déclenchement des poussées par le stress, amélioration des lésions par psychothérapie. L’observation de la nature de la structure d’attachement est importante dans le domaine de la psychopathologie. Elle est encore peu réalisée dans le domaine da la pathologie organique. Nous avons étudié la structure d’attachement de 80 adultes ayant présenté dans l’enfance une dermatite atopique, 40 d’entre eux ayant une guérison de celle-ci depuis l’adolescence, 40 autres présentant une pérennisation des crises d’eczéma. L’évaluation de l’attachement a été réalisée avec un autoquestionnaire (CAMIR de PIERREHUMBERT) et la cotation de l’entretien d’attachement avec la méthode Q-SORT selon KOBAK. Nous avons également mesuré les symptômes psychopathologiques associés avec l’échelle SCL90-R, le niveau d’anxiété avec l’inventaire trait-état de SPIELBERGER (STAIY) et le coping avec le WCC-R de VITALIANO. Les IgE totales ont été dosées. Les sujets avec dermatite atopique ayant débutée avant trois ans ne sont pas plus insécures que ceux avec un début plus tardif de leur dermatose. Ceci fait évoquer la possibilité d’une absence de retentissement sur la structure d’attachement d’une dermatite atopique apparaissant dans les premiéres années de vie, contrairement à ce qui est noté dans toute pathologie chronique d’apparition précoce. Il est alors supposé un effet positif des soins cutanés sur la nature de la relation de la dyade mère-enfant. Par contre, le retentissement ultérieur de la dermatite atopique chez l’adulte est important, avec augmentation d’une insécurité préoccupée en termes de représentations d’attachement, une augmentation des scores de toutes les dimensions psychopathologiques mesurées et une recherche anxieuse de soutien à l’extérieur. Ce retentissement est d’autant plus important que les IgE sont élevées, ceci n’étant pas uniquement le reflet de la gravité de la maladie. Les adultes présentant une dermatite atopique pérennisée sont structurellement plus insécures que ceux qui ont guéris : si nous considèrons l’aspect stable dans le temps de la structure d’attachement, ces résultats positionneraient celle ci en tant que possible facteur dispositionnel prédictif dans l’évolution de la dermatite atopique. Le score de sécurité des patients guéris est d’autant plus élevé que les IgE sont normales. Un phénomène d’interaction entre le système d’attachement et le système adaptatif au stress, à dépendance développementale commune sur certains aspects, est évoqué. Le rôle des IgE reste à déterminer. En termes de psychologie de la santé, la structure d’attachement pourrait être considérée comme un facteur dispositionnel susceptible d’influer l’évolution de la dermatite atopique.

  • Titre traduit

    Attachment in atopic dermatitis


  • Résumé

    Atopic dermatitis is an inflammatory skin disorder which usually appears before the age of five, and heals naturally little by little after adolescence in over 90% of cases. Why this spontaneous improvement occurs is not clearly established for this multi-factor skin disorder, for which the etiopathology has yet to be determined (immune system maturity?).There is a clear relationship between this pathology and the psyche: major psychological repercussions affecting the quality of life, aggravation or triggering of skin reactions due to stress, alleviation of lesions using psychotherapy. Observation of patterns of attachment is important in the field of psychopathology, but is not often undertaken in the domain of organic pathology. We studied the patterns of attachment for 80 adults having suffered from atopic dermatitis during childhood, 40 of them had been cured since adolescence, the other 40 continued to suffer from outbreaks of eczema. Attachment was evaluated using a self-completion questionnaire (CAMIR by PIERRE HUMBERT) and the attachment interview was graded using the Q-SORT method, by KOBAK. We also measured the associated psychopathological symptoms using the SCL90-R scale, level of anxiety using SPIELBERGER’s state-trait-anxiety inventory (STAIY), and coping measurement using the WCC-R scale devised by VITALIANO. Total IgE was measured. Patients suffering from atopic dermatitis that began before the age of 3 years are not more insecure than patients whose skin disorder started later in life. This meant that there were possibly no repercussions on the pattern of attachment for cases of atopic dermatitis that had appeared in the first years of life, contrary to all reports regarding a chronic pathology appearing early in life. This implies that caring for the skin has a positive effect on the mother-child relationship. On the other hand, adults suffer from major repercussions of atopic dermatitis later on in life: increased sense of preoccupied insecurity in terms of representations of attachment, increased scores in all the psychopathological dimensions measured, and an anxious need for outside support. These repercussions are even more serious when IgE is high, but this is not solely connected with the gravity of the illness. Adults suffering from persistent atopic dermatitis are basically more insecure than those who are cured: if long-term stability in the pattern of attachment is considered, this study could place pattern of attachment as a possible predictive disposition factor in the evolution of atopic dermatitis. The security score of cured patients is all the greater when IgE is normal. The existence of an interaction between the attachment pattern and the system for adapting to stress has been suggested, since they are both dependent on development. The role played by IgE remains to be determined. In terms of health psychology, the pattern of attachment could be considered as a disposition factor likely to influence the evolution of a skin disorder.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.