Le cinéma roumain pendant la période communiste : représentations de l'histoire nationale

par Aurelia Vasile

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Serge Wolikow et de Lucian Boia.

Soutenue le 24-03-2011

à Dijon en cotutelle avec l'Universitatea Bucuresti , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Idées, Sociétés, Institutions, Territoires (Dijon) , en partenariat avec Centre Georges Chevrier (Dijon) (laboratoire) .

Le président du jury était Philippe Poirrier.

Le jury était composé de Mirela Luminita Murgescu.

Les rapporteurs étaient Elena Siupiur, Pierre Sorlin.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur le film de reconstitution historique réalisé en Roumanie pendant la période communiste et vise à analyser les enjeux politiques et culturels de la mise en scène du passé national. La compréhension de cette problématique passe d’abord par la mise en exergue des différentes logiques qui ont présidé l’action étatique à l’égard de la culture et en particulier de la cinématographie tout au long de la période communiste. Nous envisageons d’analyser les conditions économiques, politiques et idéologiques de la production cinématographique, les directives concernant la thématique générale et l’orientation que le parti tente d’imprégner au cinéma. Afin de compléter le tableau des relations sociales, cette étude cherche à mettre en évidence également les positions prises par les créateurs et les bureaucrates en rapport avec une politique ou une autre, les résistances, les convenances et les collaborations. Dans un second temps, cette étude envisage la restitution des processus socioculturels qui ont donné naissance aux films historiques. Il nous intéresse de comprendre la conception interne de chaque œuvre, les forces sociales qui se mettent en route, les positions idéologiques du parti, des artistes, des bureaucrates ou des historiens, les mécanismes de prise de décision. Nous essayons de mettre en corrélation la vision des créateurs avec la position des historiens et celle du parti à travers la focalisation ciblée sur les différents niveaux d’écriture cinématographique ainsi que sur les opérations de négociations souterraines pour défendre une vision ou une autre. Enfin, le troisième niveau d’analyse s’intéresse au décryptage du film, en tant que produit artistique complexe réunissant trois formes d’expression (l’image, le dialogue et le son) dans le but de dégager les significations politiques ou culturelles de la mise en scène du passé. Nous étudions les représentations cinématographiques des mythes historiques, leur évolution des 1960 aux années 1980 et l’apport spécifique du cinéma dans leur reproduction.

  • Titre traduit

    Romanian cinema during communist period : representations of national history


  • Résumé

    The subject of this PhD dissertation is the historical reconstructions films produced in Romania under communist rule and more precisely between 1960 and 1989. It analyses the social and cultural significance of the representation of national past but also the social and political aspects involved in the production process. In order to understand these research objectives our approach we stress first various logics which chairing the state action towards the culture and in particular towards the cinematography. We intend to analyze the economic, political and ideological conditions of the film production, the directives concerning the general thematic and the orientation that the party tries to induce to the cinema. To complete the picture of social relationships, this study tries to emphasize the stand taken by the creators and the bureaucrats towards different policies, the resistances, the liking, the collaborations. Second, this study envisages the restoration of the sociocultural processes that gave birth to the historic movies. We try to understand the internal conception process of every work, the social dynamics, the ideological positions of the party, the artists, the bureaucrats or the historians and the decision-making mechanisms. We try to correlate the vision of the creators with the position of the historians and the party through a targeted focus at the various levels of film writing as well as at the operations of subterranean negotiations in order to defend a vision or another. Finally, the third level of analysis, is interested in the deciphering of the movie as a complex artistic product combining three forms of expression (image, language and sound) aiming at reveal the political and cultural meanings of past reconstruction. We study the film representations of the historic myths, their evolution from the 1960 to 1980s and the specific contribution of the cinema in their reproduction.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.