Les mécanismes de maintien de l'information verbale en mémoire de travail

par Gérôme Mora

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Valérie Camos.

Le président du jury était Annie Vinter.

Le jury était composé de Klaus Oberauer.

Les rapporteurs étaient Steve Majerus, Clelia Rossi-Arnaud.


  • Résumé

    La mémoire de travail est un système permettant de retenir des informations tout en réalisant simultanément un traitement. La répétition subvocale (Baddeley, 1986) et le rafraîchissement attentionnel (Barrouillet et al., 2007) sont deux mécanismes ayant été identifiés comme jouant un rôle dans le maintien de l’information verbale en mémoire de travail. Cependant, la nature exacte de la relation qu’entretiennent ces deux mécanismes a peu été étudiée et reste incertaine. Pour cette raison, le but de notre travail était dans un premier temps d’étudier la relation entre la répétition et le rafraîchissement. Dans plusieurs études réalisées chez le jeune adulte, l’utilisation de la répétition et l’utilisation du rafraîchissement ont été respectivement manipulées à travers la suppression articulatoire et la demande attentionnelle du traitement concurrent. Dans la continuité des travaux précédents de Camos, Lagner et Barrouillet (2009), les données de nos études permettent de conclure que les deux mécanismes sont indépendants et qu’ils peuvent être utilisés conjointement pour le maintien de mots. Des études supplémentaires suggèrent que la répétition et le rafraîchissement sont également indépendants chez l’enfant de 7-8 ans, mais qu’ils ne sont pas utilisés conjointement. Le second but visé par nos travaux était de tester la nature des représentations impliquées dans le maintien par répétition et par rafraîchissement. Pour cela, les propriétés phonologiques des mots à mémoriser ont été manipulées à travers la similarité phonologique et la longueur des mots, tandis que la mise en œuvre de la répétition et du rafraîchissement variait. Les données ont révélé que la répétition reposait sur les représentations phonologiques, alors que le rafraîchissement était indépendant de telles représentations. Les résultats de deux expériences exploratoires ont montré que le rafraîchissement ne reposait pas sur les connaissances à long terme (telles que la fréquence et la lexicalité) et laissent ouverte la question des représentations impliquées par ce mécanisme. Les données de nos recherches apportent des arguments en faveur des modèles de mémoire de travail qui supposent l’implication à la fois d’un mécanisme général et d’un mécanisme spécifique pour le maintien de l’information verbale.

  • Titre traduit

    The mechanisms for maintenance of verbal information in working memory


  • Résumé

    Working memory is a system that allows to maintain information, while performing a concurrent processing. The subvocal rehearsal (Baddeley, 1986) and the attentional refreshing (Barrouillet et al., 2007) are two mechanisms identified as playing a role in maintenance of verbal information within working memory. However, the exact nature of the interplay of these two mechanisms was little studied and remains unclear. Therefore, the purpose of our work was first to investigate the interplay of rehearsal and refreshing. In several experiments performed with young adults, the use of rehearsal and refreshing were respectively manipulated through articulatory suppression and attentional demand of the concurrent processing. In line with previous works from Camos, Lagner and Barrouillet (2009), data from our studies allows to conclude that the two mechanisms are independent and could be used jointly to maintain words. Further studies indicated that rehearsal and refreshing were independent as well for 7-8 years old children, but were not used jointly. The second purpose addressed in our work was to investigate the nature of representations involved in maintenance by rehearsal and refreshing. Therefore, the phonological properties of words to remember were manipulated through phonological similarity and words’ length, while rehearsal and refreshing involvement varied. Data revealed that rehearsal relied on phonological representations, while refreshing was independent of such representations. Results from two explorative experiments revealed that refreshing did not rely on long-term knowledge (as frequency and lexicality) and leave open the question of the representations involved by this mechanism. The data from our research bring some arguments to models of working memory assuming the involvement of both general and specific mechanisms to maintain verbal information.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.