Le secteur bancaire libanais face aux crises : un essai de modélisation de la résilience

par Elie Azzi

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Claude Gnos.

Le président du jury était Charbel Salloum.

Les rapporteurs étaient Jean-Pierre Allegret, Catherine Mercier-Suissa.


  • Résumé

    Le secteur bancaire libanais constitue, à côté du tourisme et de l’immobilier, le socle et la clé de voûte de l’économie libanaise. Ce secteur donne l’apparence d’avoir survécu, sans grands dégâts, aux destructions des différentes guerres et crises politiques qui ont détruit une grande partie de l’infrastructure du pays. Cette résilience apparente est clamée dans les discours des dirigeants qui affirment une dichotomie entre les perturbations de l’environnement politique et la stabilité et la performance du secteur bancaire libanais. Après avoir présenté les concepts théoriques nécessaires pour l’analyse de la résilience, cette thèse a analysé la résilience de ce secteur à plusieurs niveaux : d’abord au niveau des banques libanaises, à travers un modèle à deux régimes ayant pour échantillon l’ensemble des grandes banques, en distinguant entre la performance des banques cotées et non cotées ; ensuite à travers une étude VAR, reliant les variables bancaires aux variables macroéconomiques, et estimant leur réaction aux impulsions simulant les chocs. Les résultats ont confirmé la résilience du secteur bancaire libanais face aux crises. Cependant, des renforcements aux conditions qui améliorent la résilience sont à apporter.

  • Titre traduit

    The lebanese banking sector facing crises : an attempt to modeling resilience


  • Résumé

    The Lebanese banking sector is the cornerstone of the Lebanese economy, next to tourism and real estate. This sector gives the impression of having harmlessly survived the numerous destructions of different wars and political crisis that have battered the Lebanese environment. This apparent resilience is omnipresent in the speeches of political leaders of Lebanon, who claim a dichotomy between the perturbations of political environment and the performance and stability of the Lebanese banking sector. Once the study has been situated in its Lebanese context, and the theoretical concepts necessary for the study of resilience have been presented, this research studies this sectors’ resilience at multiple levels: First, at the level of the Lebanese banks, through a 2 stages model, distinguishing between the performances of the listed and non-listed Lebanese banks. Once the resilience of the banking sector was proven, the second step is to confirm it at the level of the macroeconomic determinants of the banking performance through a study using the VAR methodology, testing the interaction between the banking variables and the macroeconomic data, and their reaction to impulsions, simulating exogenous shocks. Our results confirmed the resilience of the Lebanese banking sector to shocks; although numerous measures are still to be taken to improve the governance and the resilience of the sector.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (237 f.)
  • Annexes : Bibliographie p. 181-192, 77 réf. .Webographie p. 192-193

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences-Economie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TEDIJON/2011/07
  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences-Economie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TNEDIJON/2011/07
  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.