Splendeurs et misères du Corps Expéditionnaire Français en Italie : (novembre 1942 - juillet 1944)

par Julie Le Gac

Thèse de doctorat en Sciences sociales, philosophie, art

Sous la direction de Olivier Wieviorka.

Le président du jury était Marie-Anne Matard-Bonucci.

Le jury était composé de Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Julian Jackson.

Les rapporteurs étaient Raphaëlle Branche, François Cochet.


  • Résumé

    En portant pour la première fois depuis la défaite de 1940 l’étendard tricolore sur le sol européen, le Corps Expéditionnaire Français accomplit un geste capital pour le relèvement national. La force du symbole ne saurait occulter ses vicissitudes. La thèse propose une histoire totale du CEF, du débarquement allié en Afrique du Nord en novembre 1942 à son retrait d’Italie en juillet 1944. Au-delà des opérations militaires, il importait de revenir sur la genèse du CEF : d’évaluer la mobilisation générale de l’AFN à laquelle répondent sans enthousiasme Européens et indigènes, d’étudier les affres de la fusion entre l’armée d’Afrique et les Forces Françaises Libres et d’observer les liens entre Français et Alliés, alors que les armes fournies par Washington accentuent la dépendance tricolore. Enjeu diplomatique pour Alger, la participation française est examinée à la lumière des débats sur la stratégie méditerranéenne. Théâtre d’opérations secondaire, la campagne d’Italie se révèle fort éprouvante. La thèse analyse alors l’anatomie de la bataille : la violence de la guerre de positions pendant l’hiver 1943-1944, les souffrances des combattants et les pertes physiques et psychiatriques. Elle s’intéresse aussi aux loisirs des soldats, à l’exercice de la discipline et à la nature des relations coloniales au sein de l’armée. La thèse évalue ensuite le rôle du CEF dans la libération de Rome en juin 1944. Cette victoire est toutefois ternie par les nombreux viols et pillages commis à l’encontre des civils italiens. Enfin, si le CEF marque une étape décisive dans la reconstruction de l’armée française, il révèle également la césure qui se dessine entre la métropole et son Empire.

  • Titre traduit

    The splendors and miseries of the French Expeditionary Corps in Italy : (November 1942 - July 1944)


  • Résumé

    By fighting under the tricolour flag for the first time on European soil since the defeat of 1940 the French Expeditionary Corps (FEC) made an important symbolic gesture towards national recovery. The symbolism of this historical moment should not, however, obscure the difficulties behind it. This thesis presents a wide-ranging study of the FEC from the Allied landings in North Africa in November 1942 to the FEC’s withdrawal from Italy in July 1944. It not only examines military operations but also highlights the political and diplomatic difficulties faced during the FEC’s creation: the lukewarm public response to the levée en masse in French North Africa, the problematic amalgamation of Vichy’s Army of Africa with the Free French Forces and the uneasy relationship between French and Allied leaders, French diplomacy impeded by dependence on U.S. arms. French participation in the Italian campaign is also examined in the light of Allied debates on military strategy in the Mediterranean Theatre. Though a peripheral war zone, the Italian peninsula was the scene of a gruelling struggle. This thesis offers a detailed analysis of the combat experience: the violence of the war of attrition in the winter of 1943-44, the suffering of the combatants and the physical and psychiatric casualties. It also examines questions relating to soldiers’ leisure, discipline and colonial relations within the army. It then evaluates the role of the FEC in the liberation of Rome in June 1944, a victory tarnished by incidents of rape and looting. Ultimately, while the FEC marks a decisive step in the reconstruction of the French Army, it also reveals a growing rift between France and its Empire.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par les Belles lettres à Paris et par le Ministère de la défense-DMPA à

Vaincre sans gloire : le corps expéditionnaire français en Italie, novembre 1942-juillet 1944


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 2 vol. (793 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 742-780. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE LEG (Salle de réf.) (Vol. 1)
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE LEG (Salle de réf.) (Vol. 2)
  • Bibliothèque : Centre de documentation de l'école militaire (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par les Belles lettres et par le Ministère de la défense-DMPA à Paris

Informations

  • Sous le titre : Vaincre sans gloire : le corps expéditionnaire français en Italie, novembre 1942-juillet 1944
  • Détails : 1 vol. (613 p.-[4] p. de pl.)
  • Notes : En appendice, choix de documents.
  • ISBN : 978-2-251-44477-2
  • Annexes : Bibliogr. p. [571]-604. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.