Danser en Corse entre identité et postmodernité

par Davia Benedetti

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Philippe Pesteil et de Georgiana Wierre-Gore.

Soutenue en 2011

à Corte .


  • Résumé

    Cette thèse qui émane d’une recherche qualitative et une observation participante s’appuyant sur la Grounded Theory, analyse le processus d’identification des acteurs des danses scéniques créées en Corse. Elle étudie le rapport de ces derniers à l’espace dans la pratique du quadrille, de la granitula et des créations de danse contemporaine des six compagnies insulaires. De ce terrain en évolution, ancré dans un contexte local et postmoderne, émerge la coexistence complexe de catégories : celles d’identification transculturelle universalisante et de différenciation territorialisée à la Corse, celle d’un espace dansé concret et imaginaire et celle d’un corps existentiel dansant. Ce corps propre est étudié dans son engrenage entre motricité dansée, espace scénique et représentations. Il est une construction novatrice, instrument et incarnation du sens de la danse. Il est signe et processus d’une relation intentionnelle aux autres et à l’environnement. Sa logique existentielle oscille de l’unité fusionnelle à l’unification partenariale chez les acteurs de la danse en Corse. Elle permet à travers un processus d’identification pluriel, leur cohésion et sociabilité. En découle une organisation sociétale gérant les différences et un vivre-ensemble construit sur des attitudes communicationnelles et des comportements communautariens.


  • Résumé

    This thesis, which emanates from qualitative research, participant observation, and the perspective of Grounded Theory, analyzes the process of identification of the actors of the theatrical dances created in Corsica. It studies their relation to space in the practice of the quadrille, granitula and the creations of contemporary dance of six island companies. From this field in evolution, which is anchored in a local and postmodern context, emerges the complex coexistence of the following categories: cross-cultural universal identification and differentiation territorialized in Corsica, concrete and imaginary danced space and the dancing existential body. This body in itself is studied in its relation between danced movement, scenic space and representations. It is an innovative construction, an instrument and an embodiment of the meaning of the dance. It is sign and process of a deliberate relation to others and environment. Its existential logic oscillates from a total solidarity to unification through partnership amongst Corsican dance participants. It enables, through a plural process of identification, their cohesion and sociability. From this, there ensues a societal organization which manages the differences and a way to live together constructed on communicational attitudes and communitarian behaviour.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (422 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 190 ref. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Corse (Corte, Haute-Corse). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH BEN
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Lettres, Arts, Sciences humaines-Henri Bosco.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : ML 18464

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.