Modélisation de la propagation de l'activité électrique utérine avec des approches mathématiques et expérimentales

par Aly Chkeir

Thèse de doctorat en Bio-ingénierie, biomécanique, biomatériaux

Sous la direction de Catherine Marque.

Soutenue en 2011

à Compiègne .

  • Titre traduit

    Modeling the propagation of uterine electrical activity : mathematical and experimental approaches


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans le cadre du développement d'un modèle physiologique de génération de l'électromyogramme utérin de surface recueilli par électrodes abdominales (EHG), ce sujet de thèse porte sur la modélisation de la propagation électrique dans le muscle utérin. Le modèle de l'activité cellulaire a déjà été développé. La propagation sera tout d'abord abordée par une modélisation surfacique 2D, puis en surfacique 3D (surface reproduisant un volume utérin), pour finalement arriver à une modélisation en volumique 3D, à partir d'une structure réaliste du muscle utérin. La structure utérine sera extraite d'image IRM d'utérus gravides. Des mesures expérimentales de propagation sur lambeaux d'utérus (rates puis guenons) seront réalisées pour fournir des données réalistes de vitesse de propagation locale à l'échelle du tissu. Des données de propagation de l'EHG sur la surface de l'abdomen seront obtenues pour comparaison avec les données du modèle, à l'échelle globale de l'organe, grâce à une collaboration avec l'université de Reykajavik (Islande).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (150 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 175 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2011 CHK 1938
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.