Reconstitution fonctionnelle du récepteur de facteur de croissance épidermique dans des modèles membranaires biomimétiques

par Samah Doumiati

Thèse de doctorat en Biotechnologie

Sous la direction de Claire Rossi et de Karsten Haupt.

Soutenue en 2011

à Compiègne .

  • Titre traduit

    Functional reconstitution of the epidermal growth factor receptor into biomimetic membrane models


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse a été de reconstituer le récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR) dans des modèles membranaires biomimétiques. L'EGFR est un récepteur transmembranaire à activité tyrosine kinase, qui se dimérise et s'autophosphoryle suite à la liaison d'un de ces ligands, tel que l'EGF. Ce récepteur joue un rôle essentiel dans les voies de signalisation cellulaires et est impliqué dans de nombreux cancers lorsque que son activité est altérée. Ainsi, pouvoir disposer de plateformes biomimétiques permettant une étude simplifiée de ce récepteur constitue un enjeu important pour la compréhension de ses mécanismes d'activation et d'inhibition. Les modèles biomimétiques utilisés sont les protéoliposomes et une bicouche lipidique couplée à un support par des chaînes de polyéthylène glycol. Grâce à la quantification du récepteur et au suivi de son autophosphorylation, il a été démontré que la reconstitution de l'EGFR a été effective et fonctionnelle dans ces deux modèles. L'influence sur son activation de certains paramètres tels que la présence du ligand, le temps d'activation, la quantité d'EGFR reconstitué ainsi que l'action d'un inhibiteur, la curcumine, a été étudiée. L'action du ligand et de l'inhibiteur a été conforme à ce qui avait déjà été décrit sur cellules. De plus, l'utilisation des modèles membranaires nous a permis d'obtenir des nouvelles informations sur le processus d'autophosphorylation. L'incorporation de PEGFR dans de tels modèles biomimétiques apparaît très prometteuse, d'autant plus que le modèle supporté permettra l'application de nombreuses techniques biophysiques de caractérisation des interfaces à l'étude de ce récepteur.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (206 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 320 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2011 DOU 1919
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.