L’institutionnalisation des pratiques organisationnelles : le cas du diagnostic en psychiatrie

par Yoann Bazin

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Yvon Pesqueux.

Le président du jury était Anne Marchais-Roubelat.

Le jury était composé de Yvon Pesqueux, Anne Marchais-Roubelat, Sylvia Gherardi, Jérôme Méric, Jean-Luc Moriceau.

Les rapporteurs étaient Sylvia Gherardi, Jérôme Méric.


  • Résumé

    Cette thèse étudie le phénomène d’institutionnalisation des pratiques organisationnelles avec pour terrain d’observation le diagnostic en psychiatrie. Fondamentalement attaché à l’organisation comme objet d’étude, nous chercherons à répondre à une question de recherche qui y est profondément ancrée : Quels sont les phénomènes organisationnels qui participent de l’institutionnalisation des pratiques au quotidien ? Notre travail aura alors pour ambition de se confronter à trois difficultés principales : théorique, épistémologique et empirique. Dans un premier temps, il s’agira de clarifier conceptuellement la notion de pratique organisationnelle. En effet, si le practice turn est maintenant déjà bien engagé en Sciences de gestion, nous sommes encore loin d’une théorie qui, sans être unifiée, aurait au moins posé une définition claire de son concept central. Nous proposerons une revue de littérature problématisée des travaux portant sur la pratique qui posera l’institutionnalisation comme leur acte de naissance. Cela débouchera sur une grille de lecture de ces manières de faire instituées que sont les pratiques. Dans un deuxième temps, il nous faudra nous confronter à une difficulté épistémologique. La pratique, objet d’étude classique en anthropologie comme en sociologie, est un élément de la vie sociale qu’il est complexe de saisir au travers des catégories théoriques classiques. Il faudra interroger plus encore la notion de pratique pour comprendre comment sortir de l’impasse épistémologique que constitue le projet de construction d’une théorie de la pratique. Nous verrons en quoi c’est une théorie de la logique pratique qui sera notre véritable projet, et plus particulièrement l’origine historique de cette pratique et sa transmission quotidienne. Dans un troisième temps, il s’agira d’aborder le terrain d’observation fort de toutes ces exigences. Au-delà des difficultés classiques de l’étude empirique, c’est la restitution d’une compréhension pratique fine, fruit de plusieurs mois d’immersion, qu’il faudra être capable de transmettre. Afin de laisser au terrain son foisonnement et de ne pas le réduire à un ensemble d’observations directement capturées dans un cadre théorique, nous ferons le choix d’une synthèse scénarisée qui condensera quatre semaines de la vie du service. C’est une solution stylistique qui nous permettra de rendre compte d’un terrain débordant toujours le prisme particulier qui est le nôtre : l’institutionnalisation des pratiques organisationnelles.

  • Titre traduit

    The institutionalization of organizational practices : the case of psychiatric diagnosis


  • Résumé

    This PhD thesis analyses the institutionalization of organizational practices with the psychiatric diagnostic as a field of study. Fundamentally attached to the organization as an empirical object, we will try to answer a research question deeply rooted in it: what are the organizational phenomenons involved in the daily institutionalization of practices? Our work will tackle three mains issues: theoretical, epistemological and empirical.In a first time, we will clarify the concept of organizational practice. If the practice turn is now well engaged in Organization Studies, scholars are still far from a theory that would have given a clear definition of its central concept. We will provide a review of the literature on practice that considers the process of institutionalization as its birth. This will lead to a grid analyzing the multiple institutionalized ways of doing that are practices.In a second time, we will address an epistemological issue. Practices, classical empirical objects in sociology and anthropology, are central elements of the social life that cannot be easily captured through classical theoretical categories. We will have to go further in the concept in order to get out of the epistemological dead-end that the elaboration of a theory of practice is. In fact, it is a theory of practical logic that will be our real project, and precisely, the historical origins of this practice and its daily transmission.In a third time, we will face our field study loaded with these requirements. Behind classical methodological difficulties, it is the restitution of a fine-grained practical understanding produced by several months of immersion that will be challenging. In order to respect the field’s abundance and to not reduce it to a series of observations seen through a theoretical lens, we choose to present a scenarized synthesis that will condense our six-months study into a four-weeks story of a psychiatric department in a teaching hospital. This stylistic solution will allow us to account for a field that always overwhelms our perspective: the institutionalization of organizational practices.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.