Précarité et impact sur les comportements de santé : consommation de fruits et légumes, et prise en charge du diabète

par Hélène Bihan

Thèse de doctorat en Epidémiologie : Nutrition

Sous la direction de Serge Hercberg.

Soutenue le 24-06-2011

à Paris, CNAM , dans le cadre de Ecole doctorale Arts et Métiers (Paris) , en partenariat avec Unité de recherche en épidémiologie nutritionnelle (équipe de recherche) , Epidémiologie nutritionnelle (laboratoire) et de Epidémiologie nutritionnelle (laboratoire) .

Le président du jury était William Dab.

Le jury était composé de Serge Hercberg, William Dab, Marie-Josèphe Amiot-Carlin, Olivier Ziegler, Philippe Pochart, Gérard Reach.

Les rapporteurs étaient Marie-Josèphe Amiot-Carlin, Olivier Ziegler.


  • Résumé

    La précarité est une dimension plus vaste que la pauvreté atteignant presque 15 % de la population française. Les personnes précaires ont plus de risques de développer certaines pathologies, dont des pathologies liées à l’alimentation, le diabète. Une étude d’intervention randomisée a été réalisée auprès d’une population de personnes précaires sur une durée de 12 mois. Les volontaires recevaient des conseils diététiques et/ou des chèques afin de favoriser la consommation de fruits et légumes. D’une consommation initiale d’environ 2,5 portions par jour, avec 30 % de sujets consommant en moyenne moins d’un fruit et légume par jour, l’augmentation moyenne est de 0,7 portions de fruits et légumes par jour, identique dans les deux groupes. Les chèques ont permis une diminution significative du pourcentage de très petits consommateurs. L’impact de la précarité a également été évalué chez des patients diabétiques au cours de trois études transversales. La précarité s’associe à un risque de déséquilibre glycémique et secondairement de rétinopathie, mais sans lien démontré entre la précarité et le stade d’une rétinopathie diabétique. L’une de ces études suggère un lien entre la précarité et le risque de néphropathie diabétique, et démontre une moins bonne qualité de vie des patients. Ces travaux soulèvent des questions sur les multiples freins à une alimentation saine ou à une prise en charge de la maladie pour des personnes précaires et orientent vers des perspectives : cibler les populations, envisager des éducations répétées et il doit être aussi possible de faire mieux avec les mêmes moyens.

  • Titre traduit

    Impact of deprivation on health behaviors and type 2 diabetes : from fruit and vegetables intake to disease management


  • Résumé

    Insecurity is a broader dimension of poverty reaching almost 15% of the French population. Insecure people are most at risk of developing various diseases, including diseases related to diet, and diabetes. A randomized intervention study was conducted among deprived volunteers on a period of 12 months. The volunteers were given dietary advice and/or vouchers exchangeable for fresh fruit and vegetables in order to promote their consumption. The baseline consumption was about 2.5 servings of fruit and vegetables per day, with 30% of non daily consumers. The average increase was 0.7 servings of fruits and vegetables per day, in both groups. Vouchers led to a significant decrease in very small consumers. The impact of deprivation has also been evaluated in diabetic patients in three cross-sectional studies. Insecurity was associated with a risk of poor glycemic control and secondarily with retinopathy, but no proven link between deprivation and the stage of diabetic retinopathy. One of these studies suggested a link between insecurity and the risk of diabetic nephropathy. Moreover, deprived patients with diabetes suffer lower quality of life.These studies raise questions about the multiple barriers to a healthy diet or a treatment of chronic disease for deprived people. This is part of the wider reflexion on how to treat these populations, by considering intensified repeated educational programs, and by improving existing approaches.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.