Analyses des usages d'un dispositif hybride d’apprentissage du français et éléments pour un appui à la conception de dispositifs en contexte malgache

par Hoby Andrianirina

Thèse de doctorat en Doctorat Sciences du langage

Soutenue le 25-11-2011

à Clermont-Ferrand 2 en cotutelle avec l'Université d'Antananarivo , dans le cadre de École doctorale des lettres, sciences humaines et sociales (Clermont-Ferrand) , en partenariat avec Laboratoire de recherche sur le langage (Clermont-Ferrand) (équipe de recherche) et de (LRL) Laboratoire de Recherche sur le Langage (laboratoire) .

Le président du jury était Claude Springer.

Le jury était composé de Anne-Laure Foucher, Lucie Raharinirina Rabaovololona, Françoise Blin, Elke Nissen.

Les rapporteurs étaient Claude Springer, Françoise Blin.


  • Résumé

    La recherche se situe au carrefour de la didactique des langues-cultures et de l’ALAO (Apprentissage des Langues Assistée par Ordinateur) via des dispositifs hybrides. Elle porte sur les usages des dispositifs médiatisés d’apprentissage de la langue étrangère par des apprenants non-spécialistes. Le postulat de départ est qu’une recherche sur les usages constitue un moyen pour les concepteurs d’appréhender les manières dont les apprenants s’approprient ces dispositifs. L’hypothèse émise est qu’il y a un décalage entre les usages attendus par les enseignants et les usages réels des apprenants et qu’il est pertinent, d’un point de vue didactique, de travailler sur ces décalages afin, d'une part, que les enseignants concepteurs puissent modifier les modèles d’usages en amont de la mise en œuvre du dispositif d’apprentissage et d'autre part, puissent réagir de manière plus adéquate pendant l’utilisation du dispositif par les apprenants. Cette hypothèse conduit à formuler deux questions de recherche principales. Premièrement, quels usages font les apprenants de langues étrangères des dispositifs hybrides ? Et deuxièmement, sur quels éléments des usages les concepteurs peuvent-ils s’appuyer pour la conception ou pour l’actualisation du dispositif ?La recherche est une recherche-action de type expérimental. Elle s’effectue sur deux terrains particuliers : un terrain en contexte français qui constitue le terrain d’analyse et un terrain en contexte malgache qui est le terrain de conception et d’expérimentation. Ces deux terrains présentent des points communs : public-cible constitué d’étudiants non-spécialistes de la langue et spécialistes d’autres disciplines, inscrit en première année de formation, apprentissage de la langue-cible s’effectuant à distance via une plateforme. Deux formes de données de recherche sont exploitées de ces deux terrains : des données invoquées (traces laissées par les apprenants sur la plateforme), suscitées (des questionnaires en direction des apprenants et des entretiens semi-directifs auprès des enseignants-concepteurs afin de cerner les usages prescrits). Les résultats attendus sont de trois types. Sur le plan herméneutique, la recherche permet de caractériser les usages des apprenants selon leurs modes d’interprétation et d’appropriation du dispositif. Sur le plan praxéologique, elle constitue un appui à la conception de dispositifs hybrides, par le biais de recommandations soulignant le rôle de la scénarisation, l’importance de l’articulation d’un côté, des outils mis à disposition des apprenants avec les tâches proposées et de l’autre côté, du présentiel et du distantiel dansl'hybridation. Enfin, elle participe à la promotion, à la diffusion et à l’apprentissage de la langue française en direction des étudiants malgachophones.

  • Titre traduit

    No title available


  • Résumé

    This research work is situated at the crossroads of the didactics of Languages and Cultures and CALL (Computer-Assisted Language Learning) via blended learning courseware systems. It focuses on the learners’ usage of computer-mediated learning environments for foreign languages. The premise is that research on usage constitutes a means for course designers to apprehend the ways learners adapt to these tools. Our hypothesis is that there is a discrepancy between the usage prescribed by the teachers and the real usage made by the learners. We believe that it is therefore relevant, from a didactic perspective, to work on these discrepancies so that teacher-designers can improve their practices of these learning systems by adapting their usage models ahead of the implementation of the course setup and by reacting in a more appropriate way during the time the learners are using the tools. This hypothesis raises two main research questions. On the one hand, what use do foreign language learners make of blended learning systems? And, on the other hand, what particular information on usage will help courseware designers in the design or update of their system?The research can be described as experimental action research. This is performed in two research fields: a French context, which is the analytical field and a Malagasy context, which is the field of design and experimentation. These two fields share some common points: a target group of non-specialist language students and specialists of other disciplines enrolled in the first year of their courses and the learning of the target language taking place on a distancelearning platform. Two forms of research data are utilised in both of these fields: invoked data (learners’ traces left on the platform) and raised data (questionnaires completed by the learners and semi-guided interviews of teacher-designers in order to better understand the prescribed uses). The results are of three kinds. At the hermeneutic level, the research enables learners’ usage to be characterised according to their ways of interpreting and adapting to the system. At the praxeological level, it supports the design of courseware systems by giving advice which underlines the role of scenario design and the importance of the strategic use of the tools available to the learner for the tasks proposed. Finally, it helps promote and disseminate the French language to Malagasy students.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.