Essays on decentralization in developing countries

par Emilie Caldeira

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Grégoire Rota-Graziosi.

Soutenue le 24-10-2011

à Clermont-Ferrand 1 , dans le cadre de École doctorale des sciences économiques, juridiques, politiques et de gestion (Clermont-Ferrand) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches sur le développement international (Clermont-Ferrand) (laboratoire) et de (CERDI) Centre d'études et de recherches sur le developpement international (laboratoire) .

  • Titre traduit

    Essais sur la décentralisation dans les pays en développement


  • Résumé

    Cette thèse en quatre parties aborde différents aspects de la décentralisation dans les pays en développement. Après avoir introduit notre travail et passé en revue la littérature sur ce thème(chapitre 1), nous nous attachons à étudier l'existence et la nature des interactions horizontales entre les gouvernements locaux dans un contexte de faibles ressources budgétaires et d'absence de démocratie locale (respectivement, chapitres 2 et 3). Nous analysons ensuite les relations verticales entre le gouvernement central et les gouvernements locaux, plus précisément, les effets et les déterminants de l’allocation des transferts intergouvernementaux (respectivement,chapitres 4 et 5). Enfin, nous déterminons l’impact final de la décentralisation sur l’accès des populations locales aux services de base (chapitre 6).


  • Résumé

    To improve the efficiency of the public sector, a decentralization process has been engaged in a large number of developing countries. This thesis, in four parts, analyzes various aspects of decentralization in developing countries. Part 1, which consists in a review of literature, studies the expected theoretical effects of decentralization, examines their relevance in the particular context of developing countries and, draws up a critical assessment of empirical studies evaluating the existence of such effects (chapter 1). Part 2 focuses on the relevance of an essential argument in favor of decentralization, largely ignored in studies on developing countries: the "competition principle". More precisely, we analyze the existence of strategic interactions between local governments in a context of weak fiscal resources (case of Benin, chapter 2) and in the absence of local democracy (case of China, chapter 3). Part 3 relates to the vertical relationship between the central government and local governments. In particular, we focus on the effect of central fiscal transfers on the level of local own-Revenue in Benin (chapter 4) and on the determinants of the allocation of fiscal transfers between local governments in Senegal (chapter 5). Finally, in part 4, we determine the average and distributional impacts of decentralization on the access to basic services by local population (chapter 6).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Clermont-Ferrand).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.