Hétérogénéité et mutations des systèmes financiers dans les pays en développement.

par Diego Landivar

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Patrick Plane.

Soutenue le 23-06-2011

à Clermont-Ferrand 1 , dans le cadre de École doctorale des sciences économiques, juridiques, politiques et de gestion (Clermont-Ferrand) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches sur le développement international (Clermont-Ferrand) (équipe de recherche) et de (CERDI) Centre d'études et de recherches sur le developpement international (laboratoire) .

Le jury était composé de Mohamed El Arbi Chaffai, Pierre Jacquet, Sylviane Guillaumont.

Les rapporteurs étaient Mohamed El Arbi Chaffai.


  • Résumé

    Depuis les années 70, la littérature économique sur les systèmes financiers a développé une série de concepts théoriques autour des notions de rationnement, de défaillances de marchés et d’imperfections informationnelles, afin de mieux saisir la complexité réelle inhérente au fonctionnement de ces systèmes. Etant donné le caractère vivant, les mutations et la vitesse à laquelle ces mutations s’opèrent dans les systèmes financiers, la question, qui pourtant semblait avoir trouvé un espace consensuel d’analyse et de réflexion autour de ces notions de défaillances de marché, mérite d’être, sinon reposée, du moins actualisée.Actualiser le débat sur les défaillances des marchés financiers implique, symétriquement,d’actualiser le débat sur la place et les modalités d’intervention des politiques publiques dans ceux-Ci. Nous pouvons dès lors poser la problématique générale de notre travail :comment définir, ajuster, calibrer des politiques économiques dans des systèmes financiers hétérogènes et en constante mutation ?Afin d’essayer de répondre à cette problématique, il convient de mieux saisir la complexité des interactions entre le système productif et le système financier, dans les pays en développement. Mieux saisir cette complexité implique de mieux comprendre les mutations des systèmes financiers, de leurs institutions et de leurs acteurs. Cela implique également d’intégrer, en amont, une vision théorique acceptant l’hétérogénéité des acteurs productifs et financiers, et de leurs dynamiques respectives.« Mutations » et « hétérogénéité » sont les deux entrées conceptuelles à travers les quelles nous avons choisi d’analyser les systèmes financiers pour le développement. Cependant, ces deux concepts s’engendrent réciproquement, ce qui présente l’avantage de saisir plus finement la complexité de la problématique mais dont le défi reste de trouver une synthèse appropriée.Les enjeux de développement sous-Jacents à cette problématique seront exposés dans le premier chapitre. Il devrait nous permettre de comprendre en quoi un accès différencié et hétérogène des acteurs économiques aux services financiers a pour conséquence la genèse d’inégalités en termes de dynamiques de développement.Cela suppose, par ailleurs, la prise en compte de l’hétérogénéité des mécanismes de rationnement financier.Dans le deuxième chapitre, nous introduirons la notion de « poches multiples de rationnement » pour traiter des problèmes de contraintes financières à plusieurs niveaux de la structure productive. Nous proposerons un modèle théorique permettant de modéliser cette pluralité de situations de rationnement, que nous chercherons à tester empiriquement par la suite, pour le cas du Maroc, à travers des modèles de frontières stochastiques à classes latentes.La dimension spatiale du rationnement sera un élément traité dans le troisième chapitre et nous permettra de comprendre, à la fois les mutations des systèmes financiers (notamment micro-Financiers) et l’accès inégal des régions boliviennes aux services financiers. Après avoir présenté le concept de Rationnement Spatial du Crédit, nous étudierons, empiriquement, les déterminants de ce phénomène.Cette lecture actualisée et approfondie des mécanismes de rationnement et d’accès inégal aux services financiers devrait permettre de jeter les bases d’un système, amélioré, de calibrage des politiques publiques dans le secteur financier. Ce sont là des éléments que l’on explorera dans les deux derniers chapitres, en étudiant, notamment, les systèmes de gestion et la performance des Banques Nationales de Développement en Amérique Latine.

  • Titre traduit

    Heterogeneous and Evolving Financial Systems in Developin Countries


  • Résumé

    Sine the 70's, the economic literature on financial systems has developed a series of concepts as "credit rationing", "informational asymmetries" and "market failures" in order to better explain financial systems' real functioning. Giving all transformations lived by financial systems in the last decades, market failures and rationing entries need to be actualized in order to better understand those systems. Actualizing market failures debate means, symmetrically, to actualize the debate about public policies on financial systems. So, the main issue of this theses can be exposed : how to define, design and calibrate economic policies in heterogeneous and constantly evolving financial systems ?Main development issues behind this question are presented in the first chapter. This chapter is important in order to understand the heterogeneity of rationing mechanisms in developing countries' financial systems.In the second chapter, we explore this heterogeneity of rationing mechanisms, analyzing Morocco's financial system. Spatial dimensions of credit rationing are introduced in chapter three in order to understand Micro Finance Institutions' location in Bolivia. This actualized lecture of credit rationing phenoma es useful for sesigning better and calibrated policies in financial systems. In chapter four and five, we analyze modern financial policies, especially through the study of National Development Banks' performance in Latin America.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.