Etzer Vilaire et les poètes romantiques haïtiens de la "génération de la ronde"

par Dieurat Clervoyant

Thèse de doctorat en Littérature française et comparée

Sous la direction de Daniel Delas.

Le jury était composé de Daniel Delas, Sylvie Brodziak.

Les rapporteurs étaient Papa Samba Diop, Guy Larroux.


  • Résumé

    En raison de circonstances historiques et sociales difficiles, la littérature haïtienne s'est enfermée pendant environ un siècle dans le patriotisme et le nationalisme. Rejet de l'indépendance par les nations occidentales, affaires judiciaires et diplomatiques louches, instabilités politiques et sociales ont marqué tout le XIXe siècle haïtien. A la fin du siècle, une nouvelle génération d'écrivains a opté pour la rénovation en proscrivant la matière nationale, notamment la veine nationaliste, et s'est tournée vers l'universalisme. Il s'en est suivi un remaniement de la pensée ou de la vision haïtienne dont les répercussions se feront ressentir même dans les relations internationales avec les nations autrefois vues de très mauvais oeil. Haïti cherche, et Etzer Vilaire notamment s'y attachera avec une inépuisable énergie, ses racines latines au rejet et parfois au refus même de ses racines africaines.

  • Titre traduit

    Etzer vilaire and the romantic haitian poets of "la generation de la ronde"


  • Résumé

    Haitian literature locked itself for almost a century in patriotism and nationalism for socio-historical reasons. The rejection of her independence by the West, questionable judicial and diplomatic transactions, social and political instabilities all characterized 19th century Haiti. At the end of the 19th century a new generation of writers opted for reinvention, advocating a shift from national affairs, most especially the nationalist trend. They turned towards universalism. Consequently, a total reshuffle of Haitian thinking and vision followed and the repercussions of this will be felt in areas of international relations with nations which at one point were not considered friends. Haiti in search of her roots, as Etzer Vilaire specifically clings on to the Latin roots while rejecting and at times denying its African roots.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.