La Diplomatie des ‘petits pas’ : l’Ostpolitik vaticane de Mgr Augustin CAsaroli (1965-1975)

par Marco Lavopa

Thèse de doctorat en Histoire - Cergy

Sous la direction de Gérard Bossuat.

Le jury était composé de Elena Calandri, Antoine Marès, Jean-Dominique Durand.


  • Résumé

    L'étude «La diplomatie des ‘petits pas'. L'Ostpolitik vaticane de Mgr Augustin CASAROLI (1965-1975)» cherche, à travers l'histoire de l'œuvre du prélat Placentin, Augustin CASAROLI de 1965 à 1975, à circonscrire les raisons historiques qui ont mené le Saint-Siège (sous la direction de Paul VI) à entreprendre des négociations avec les États socialistes de l'Europe orientale et à choisir une ‘politique du dialogue'. CASAROLI est le représentant d'une diplomatie vaticane qui se trouve au centre de la scène européenne et internationale pendant ces années (1965-1975), tant au niveau bilatéral que multilatéral (avec la participation de Mgr CASAROLI lui-même – comme délégué du Saint-Siège – à la Conférence d'Helsinki de 1975). Les manuscrits des ‘Archives CASAROLI' utilisés pour la réalisation du travail de thèse mettent en évidence des aspects peu connus de l'œuvre du prélat Placentin. C'est une représentation des faits très importante car elle met en relief toute la force de l'Ostpolitik vaticane et la persévérance du négociateur CASAROLI au cours des contacts avec les représentants de l'Église locale et des gouvernements des États socialistes au-delà du rideau de fer. À la lecture du travail, on peut mesurer le grand mérite du négociateur du Saint-Siège en tant qu'exécutant matériel de la ‘politique du dialogue' du pape Paul VI pendant la période postconciliaire entre 1965 et 1975: sauvegarder, grâce à un dur travail de médiation, en parcourant un chemin long et tortueux et dans les limites du possible, les intérêts de l'Église catholique et apporter sa contribution à la construction de la maison commune européenne.

  • Titre traduit

    The Diplomacy of ‘small steps’ : the Ostpolitik Vatican of monsignor Augustine CASAROLI (1965-1975)


  • Résumé

    The study, «The diplomacy of ‘small steps'. The Vatican's Ostpolitik of monsignor August CASAROLI (1965-1975)» seeks to develop, through the history of the work of Piacenza prelate, August CASAROLI between 1965 and 1975, the historical reasons that led the Holy See (under the direction of Pope Paul VI) to undertake negotiations with the socialist states of Eastern Europe and select a ‘politics of the dialogue'. CASAROLI is the representative of Vatican diplomacy that lies at the centre of the European and international scene during those years (1965-1975), both bilaterally and multilaterally (with the participation of Bishop CASAROLI himself – as a delegate of the Holy See – the Helsinki Conference of 1975). Papers of ‘Archives CASAROLI' used to carry out the thesis highlights little-known aspects of the work of the Piacenza prelate. It is a representation of the facts very important because it demonstrated the strength of the Vatican's Ostpolitik and perseverance of CASAROLI negotiator during contacts with representatives of the local church and government of socialist states beyond the curtain of iron. Reading the work, it is possible to understand the great merit of the negotiator for the Holy Seat as a running material of ‘politics of the dialogue' of Pope Paul VI during the post-council period between 1965 and 1975: back up with hard work mediation through a long tortuous path within the limits of things possible, the interests of the Catholic Church and contribute to building a common European home.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.