Etude des effets des facteurs angiogéniques, angiopoïétines-1 et -2, sur la neurogenèse développementale et induite par une ischémie

par Léna Marteau

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Edwige Petit.

Soutenue en 2011

à Caen .

  • Titre traduit

    A study on the effects of vascular specific growth factors, angiopoietin-1 and -2, on developmental and stroke-induced neurogenesis


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Récemment, le concept d’angioneurine a été introduit pour qualifier une molécule exerçant des effets angiogéniques et neurogéniques. Ang1 et Ang2, facteurs angiogéniques jouant un rôle indispensable à la mise en place du système vasculaire, présentent de telles propriétés. Néanmoins, aucune donnée ne rapporte leurs effets au cours de la mise en place des réseaux nerveux. Nous mettons en évidence une implication des Angiopoïétines dans la neurogenèse corticale embryonnaire dans la migration radiaire des neurones de projection renforçant l’hypothèse de l’existence d’une niche neurovasculaire dans le cerveau embryonnaire. Nous montrons un rôle des Angiopoïétines dans une autre étape de la neurogenèse, la croissance neuritique, sur un modèle de différenciation neuronale adulte, les cellules PC12. Cette étude révèle une implication de l’intégrine β1 et non de Tie2 dans cet effet neurotrophique des Angiopoïétines. La compréhension des mécanismes liant les systèmes vasculaire et nerveux prend son importance dans la recherche de traitements pour des pathologies cérébrales telle l’ischémie cérébrale au cours de laquelle l’atteinte de la vascularisation conduit à la mort neuronale et où neurogenèse et angiogenèse se mettent en place de façon coordonnée pour permettre la réparation tissulaire. Nous rapportons un effet protecteur d’un apport aigu d’Ang2 qui pourrait s’expliquer en partie par le maintien de l’intégrité de la barrière hémato-encéphalique. Ainsi, nous apportons des arguments nouveaux en faveur de l’appartenance des Angiopoïétines à la famille des angioneurines, ce qui fait de ces cytokines des cibles thérapeutiques potentielles pour les pathologies cérébrales.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (282 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 247-282

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 11 CAEN 3050
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.