Structure des systèmes non liés 10,12Li et 13Be

par Giacomo Randisi

Thèse de doctorat en Constituants élémentaires et physique théorique

Sous la direction de Nigel Orr.

Soutenue en 2011

à Caen .


  • Résumé

    Les systèmes non liés 10,12Li et 13Be ont été étudiés par des réactions de perte d'un ou plusieurs nucléons à partir d'un faisceau de 14B à 35 MeV/nucléon. L'énergie de décroissance a été reconstruite à travers la mesure des coïncidences 9,11Li-n et 12Be-n. Une simulation prenant en compte les effets du dispositif expérimental et de la réaction a été développée. Les spectres en masse invariante ont été interprétés en utilisant les distributions théoriques calculées pour les différents états et convoluées à la réponse du dispositif, ainsi que les distributions des événements non corrélés déterminées à partir des données par un mélange d'événements. Concernant le système 10Li, les données ont été reproduites par les distributions d'un état s virtuel avec une longueur de diffusion as=-10+1-3 (stat) ±3 (syst) fm et une résonance l=1 avec une énergie Er= 0,55 ± 0,02 (stat) ±0,05 (syst) MeV et une largeur Γ0 = 0,35 ± 0,05 (stat) ±0,15 (syst) MeV, confirmant l'inversion des niveaux ν1p1/2 et ν2s1/2. Pour le 12Li, la présence d'états excités d'énergie entre 0,2 et 0,8 MeV au-dessus du seuil a été mise en évidence. Pour le 13Be, l'énergie de décroissance ainsi que les autres observables ont été reproduites avec l'hypothèse d'une résonance l=0 avec Er = 0,70 ± 0,05 (stat)±0,07 (syst) MeV et Γ0 = 1,7 ± 0,1 (stat) ±0,1 (syst) MeV, et une résonance l=2 avec Er = 2,4 ± 0,1 (stat) ±0,1 (syst) MeV et Γ0 = 0,6 ± 0,2 (stat) ±0,1 (syst) MeV. Cette hypothèse est soutenue par la sélectivité du processus de knockout d'un proton, pour lequel la configuration du neutron des états peuplés dans le 13Be reflète celle du 14B.

  • Titre traduit

    Structure of the unbound systems 10,12Li and 13Be


  • Résumé

    The unbound systems 10,12Li and 13Be have been studied via nucleon removal from a 14B beam of 35 MeV/nucleon. The invariant mass (decay energy) spectra were reconstructed from the measured 9,11Li-n and 12Be-n coincidences. Simulations, taking into account the effects of the experimental setup and the reaction, were developed. The reconstructed decay energy spectra were interpreted using theoretical lineshapes folded with the experimental response, as well as uncorrelated distributions obtained from the data by event mixing. In the case of 10Li, the data were reproduced with an s-wave virtual state of scattering length as=-10+1-3 (stat) ±3 (syst) fm and an l=1 resonance with energy Er= 0. 55 ± 0. 02 (stat) ±0. 05 (syst) MeV and width Γ0 = 0. 35 ± 0. 05 (stat) ±0. 15 (syst) MeV, confirming the ν1p1/2 et ν2s1/2 level inversion. For 12Li, evidence was found for excited states between 0. 2 and 0. 8 MeV above the threshold. In the case of 13Be, the decay energy, as well as the other observables, were reproduced assuming an l=0 resonance with Er = 0. 70 ± 0. 05 (stat)±0. 07 (syst) MeV and Γ0 =1. 7 ± 0. 1 (stat) ±0. 1 (syst) MeV, and an l=2 resonance with Er = 2. 4 ± 0. 1 (stat) ±0. 1 (syst) MeV and Γ0 = 0. 6 ± 0. 2 (stat) ±0. 1 (syst) MeV. This hypothesis is supported by the selectivity of proton knockout, whereby the neutron configuration of the states populated in 13Be should directly reflect that of 14B.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (158 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 149-158. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Sciences - STAPS.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2011-80
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Sciences - STAPS.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2011-80bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.