Garder ses distances : une histoire des relations homme-loup dans les Alpes occidentales (XVIe-XvIIIe siècle)

par Julien Alleau

Thèse de doctorat en Histoire des mondes modernes, du monde contemporain

Sous la direction de Jean-Marc Moriceau.

Soutenue en 2011

à Caen .


  • Résumé

    A l'époque moderne, Provence et Dauphiné sont deux provinces éloignées du centre du pouvoir royal. Elles sont singulières dans les relations que leurs habitants entretiennent avec le loup. L'évolution démographique des XVIe-XVIIIe siècles a entraîné une forte pression sur l'environnement et modelé des paysages agronomiques particuliers et diversifiés. Les surfaces forestières ont été réduites tandis que l'intensification de la chasse a entraîné une réduction des populations de proies disponibles. Les loups sont contraints de se rapprocher de l'homme et de ses troupeaux pour subsister. Si la représentation du loup au sein des traités agronomiques et cynégétiques anciens est exécrable, les habitants parvenaient vraisemblablement à cohabiter avec cet animal, bon gré, mal gré. Les conflits sont cependant très intenses en certains lieux. L'anthropophagie témoigne de la vulnérabilité de certaines catégories sociales dont les pratiques sont étroitement liées à l'économie pastorale, elle-même tributaire de l'organisation agronomique du paysage. Associée à la rage dont l'animal est parfois victime, ces situations de conflit ont contribué à faire émerger une relation ambivalente, avec des épisodes plus ou moins violents appartenant au fait-divers, mais finalement assez banale dans la continuité, où une certaine réciprocité peut même s'installer. À travers les primes de chasse accordées par les institutions locales, les habitants sont tous susceptibles de participer à la destruction du prédateur. Cette chasse offre à la fois la possibilité de lutter contre l'animal pour répondre à la nuisance, mais également de travailler à la réduction de sa population afin de diminuer le risque

  • Titre traduit

    To keep the distance : history of human-wolf relationship in the western Alps (16th-18th century)


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    In Modern Era, Provence and Dauphiné were quite far from the French royal power and appeared to be unique when it comes to human-wolf relationship. The demographic evolution of 16th-18th centuries led to a strong pressure on the environment resulting in a mosaic of diverse agricultural landscapes. The forest areas were reduced while the increasing hunting pressure drove to a reduction of natural preys’ populations. Wolves were obliged to get closer to human and livestock in order to subsist. If the image of the wolf in the ancient hunting and agronomic books was dreadful, it appears that the inhabitants were able to coexist with this animal willy-nilly. However, conflicts appear very intense in some places. Attacks on humans demonstrate the vulnerability of some social groups whose practices are closely related to the pastoral economy linked to the agronomic landscapes. These nuisances associated with canine rabies transforming the wolf into a violent victim contributed to the emergence of an ambivalent relationship. Apart from some more or less violent episodes belonging to the crime news, the continuous relationship was quite commonplace, and a certain reciprocity even took place. Indeed, through hunting bounties granted by local institutions, and despite the national policy, residents were able to participate to wolves culling. This hunt offered the opportunity to fight against the wolf in order to respond to the nuisance, but also to reduce its population in order to reduce the risk

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (697 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.[625-642]. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2011 ALLEAU B
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Maison de la Recherche en Sciences humaines. Centre de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THESE ALL 2011
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.