"Vive la République quand même !" : le suffrage des Françaises, aléas d’une idée républicaine : 1848-1944

par Anne-Sarah Bouglé Moalic

Thèse de doctorat en Histoire des mondes modernes et du monde contemporain

Sous la direction de Michel Boivin.

Soutenue en 2011

à Caen .


  • Résumé

    Alors que les hommes obtiennent le suffrage universel en 1848, ce n’est qu'en avril 1944 que les femmes accèdent à ce droit. Entre ces deux dates, l'idée même de droit de vote féminin connaît une longue évolution. Celle-ci est ici analysée à la fois dans une perspective de genre, en étant reliée au contexte mental qui privilégiait leur partition, et dans une perspective politique. La notion de République paraît essentielle pour comprendre ce qui a parfois été jugé comme un « retard français ». Cette notion, tout en étant l'élément moteur du débat sur le suffrage et l'éligibilité des femmes, en est aussi la principale limite, en particulier sous la Troisième République. Trois phases se distinguent dans l'appréhension chronologique du sujet. Entre 1848 et 1896, la lecture masculine de la politique et la séparation rigide des sphères d'influence des deux sexes limitent la discussion sérieuse de cette proposition au-delà de quelques cercles restreints de femmes et d'hommes faisant difficilement entendre leurs voix. Entre 1896 et 1919, le suffrage féminin devient une idée plus consensuelle et davantage médiatisée. Le débat qui s'ouvre dans la société civile et politique montre un équilibre entre les arguments tenant au genre et à la politique. Enfin, entre 1919 et 1944, l'évolution des mentalités affaiblit les entraves liées au genre et le vote des femmes, en discussion au Sénat et à la Chambre des députés, devient un enjeu républicain et politique tant pour ses opposants que pour ses défenseurs. En 1940, la chute de la République ouvre la voix à sa réalisation par l'Assemblée consultative d'Alger et le gouvernement de la France libre

  • Titre traduit

    French women’s suffrage : history of a republican idea : 1848-1944


  • Résumé

    While Frenchmen were given the universal suffrage in 1848, Frenchwomen had to wait April 1944 to get it. In-between, the mere idea of women’s suffrage evolved a lot. It has to be studied in a double way. First, it has to be read as a gender issue, being linked tightly to a mental context, but also as a politics issue. The notion of Republic seems essential to understand the so-called “French delay”. Republic, while being the main component of the debate over vote and eligibility of women, is also its principal limit, especially under the Third Republic. This subject can be chronologically divided in three stages. Between 1848 and 1896, a masculine interpretation of politics and a strict separation of both genders’ influence spheres are real limits to a serious debate beyond few unheard circles of women and men. Between 1896 and 1919, women’s suffrage becomes more conventional and begins to get media coverage. The debate, making its way in both civil and politic worlds, presents a balance between gender and politics arguments. At last, between 1919 and 1944, impediments bounded to the genders begin to fade away. Women’s suffrage, discussed in Senate and Chamber of Deputies, becomes a republican and political stake for its opponents and defenders. In 1940, Republic’s fall open the way to its realization thanks to the Consultative Assembly of Algiers and to the government of the France libre

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Le vote des Françaises : cent ans de débats, 1848-1944


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (707-50 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.685-707. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Pierre Sineux (Droit-Lettres).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2011 BOUGLE MOALIC B1
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Pierre Sineux (Droit-Lettres).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2011 BOUGLE MOALIC B2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Le vote des Françaises : cent ans de débats, 1848-1944
  • Dans la collection : Archives du féminisme
  • Détails : 1 vol. (362 p.)
  • ISBN : 978-2-7535-2083-7
  • Annexes : Bibliogr. p. 339-349. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.